PokéNeko
Bonjour Invité !

Si tu veux profiter des avantages des membres, nous te conseillons de t'inscrire en cliquant ici. Wink Puis, pour profiter des ces avantages, lis le règlement et présentes-toi une fois inscrit.
Si tu es déjà membre, clique sur " Connexion ".

Bonne journée sur PokéNeko !



PokéNeko


 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Central City - Ancien Désert Ishbal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
BloodyWhiteHat
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 641
Localisation : Sous mon chapeau !

MessageSujet: Central City - Ancien Désert Ishbal   Jeu 10 Mai - 19:58

Rappel du premier message :

[Nefel]


Nefel voyageait actuellement dans le train de 12h30 en route pour la Cité du Crépuscule. D'ailleurs, elle voyageait seule pour son plus grand bonheur...Du moins c'est ce qu'elle pensait puisqu'une une vieille mamie parlait depuis le début du trajet de son caniche. De plus il n'était ni beau ni très sympathique, puisque lui aussi semblait vouloir pourrir l'existence de la jeune femme via des grognements.
"Oui enfin quand on est une chimère loup, faut pas s'étonner... " pensa-t-elle dans un soupir.

Pour la cent millième fois elle regarda l'heure et constata avec amertume que le temps n'avançait pas plus vite qu'il y a 5 minutes...Son humeur commençait sérieusement à s'assombrir, et elle se demanda, et cela aussi pour la cent millième fois, la raison pour laquelle elle ne rejoignait pas la Cité du crépuscule dans un wagon de l'armée, plus confortable, mais surtout plus calme.


"Il faut garder un minimum de discretion, et puis ne t'inquiète pas, ce n'est pas si atroce"


Cette phrase, toute simplement prononcé par King Bradley, pas un mot plus haut que l'autre, lui revenait à chaque fois...et chaque fois elle avait l'impression que sa canette de soda, fraichement obtenu auprès du barman du train, très aimable d'ailleurs, allait se retrouver dans un triste état...
Kimblee avait lancé un grand sourire, du même type de celui dont la fonction première est de se moquer parfaitement de son interlocuteur...Cette fois par contre, la canette se tordit et le liquide qu'elle contenait se répandit sur ses vêtements, tandis que le reste du wagon la regardait...assez médusé il faut le dire...

"Je sens que cette mission commence très bien..." songea la jeune femme.

_________________


Coffee will survive Paf !

Spoiler:
 


~digne membre de la explosive company~


Dernière édition par BloodyWhiteHat le Dim 30 Sep - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
BloodyWhiteHat
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 641
Localisation : Sous mon chapeau !

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Ven 24 Aoû - 22:46

[Kimblee]

"Bon, ça c'est fait", murmura l'homme au complet blanc tout en continuant son inspection du bâtiment. Pour s'être enfuis si vite, les deux intrus qu'il avait vus ne devaient pas être seuls. Il passa devant la porte où était enfermée la jeune fille aux marques et avança jusqu'à sentir une odeur de brûlé, sûrement due à une explosion. Il s'arrêta et entendit quelques faibles éclats de voix plutôt lointains.
Alors que Kimblee s'apprêtait à se diriger vers l'origine du bruit, concentré sur la traque des membres de lightless, il ne remarqua la personne qui venait d'arriver derrière lui seulement lorsque celle-ci, derrière l'alchimiste, referma d'une poigne ferme sa main sur la manche de son manteau.

"Je...t'interdis d'aller plus loin.", souffla Nefel avec difficulté.

"Quelle surprise...Je ne pensais pas te voir ici. Ne devais-tu pas m'attendre bien sagement, mademoiselle le Sparks Alchemist ?", soupira l'écarlate, remarquant la faiblesse de la jeune femme à cause de sa voix presque inaudible et le tremblement de sa main. "Si elle continue comme ça, elle va finir par s'évanouir et encore me mettre dans de beaux draps. Et me forcer à devenir sérieux si je ne veux pas que ça arrive.", songea-t-il.

"Oui...C'est vrai, et je ne t'avais pas menti...je ne compte pas...m'enfuir.", articula-t-elle avant d'avoir un fin sourire "Mais vois-tu, j'avais négligé un détail...Même si tu décide...de ne pas tuer les autres...Je ne comptes pas te laisser les empêcher de s'enfuir. Sinon, je vais gâcher une bonne occasion de sortir Tsuki d'ici.", termina la jeune femme avec un peu plus de force, comme si sa volonté l'aidait à surpasser la douleur.

"Et que penses-tu faire dans cet état ? Te sentirais-tu si mal que tu en aurais-tu perdu le sens des proportions ?", fit Kimblee sur un ton moqueur en reprenant sa traque, ignorant parfaitement Nefel "Maintenant si tu pouvais me lach-"

"Je t'ai dit que tu ne bougeais pas"

La voix de la chimère s'était faite plus grave et sa poigne plus ferme, si bien que l'écarlate dût s'arrêter. Il haussa un sourcil de surprise en constatant une marque en forme de lune sur la main de Nefel. Plus exactement, c'était un quartier de lune, dont l'intérieur n'était pas plein et dont les contour étaient bleus marine. Nefel possédait une marque identique à l'autre main, et ces marques n'étaient pas là avant. De plus, elle sembla aussi s'étonner quelque peu de cette découverte.
A vrai dire, le plus étrange dans tout cela était la force dont elle faisait preuve alors qu'il y avait quelques secondes à peine elle semblait à bout. C'était cette force même qui avait obligé l'écarlate à s'arrêter. Kimblee savait la jeune femme plutôt entêtée et pleine de détermination, ainsi c'était
sûrement ces aspects de sa personnalité qui lui donnaient la ténacité pour continuer.

"Mais toute humaine qu'elle est, ça ne peut durer...A vrai dire c'est peut-être le plus embêtant.", pensa l'alchimiste, espérant qu'elle s’abstiendrait de s'évanouir maintenant. Mais Nefel n'était pas une personne des plus responsables, donc il n'était pas très optimiste.

"Je ne te laisserai pas empêcher Tsuki de fuir."

"C'est tout à ton honneur, mais à ce rythme tout ce que tu vas arriver à faire est empirer tes blessures.", répondit-il d'un ton calme, espérant qu'elle le laisse tranquille d'elle-même plutôt que de devoir passer aux choses sérieuses.

"Alors elles empireront, je mourrai peut-être même...Mais tu ne laisseras pas faire ça, je me trompe ? Si tu avais voulu que je meure, tu m'aurais tué de tes mains, et ce dés le début. Mais tu ne l'as pas fait."

Il fronça les sourcils. Elle avait raison, et cela ne ferait que jouer en sa défaveur.
Soudain, la jeune femme recula et prit sa forme canine. Elle montrait les crocs, mais était néanmoins trahie par le tremblement de ses pattes et sa fatigue.

"Prêt ?", demanda-t-elle.

Il hocha la tête et la louve bondit droit sur lui. L'esquivant, il cherchait un moyen de la mettre hors d'état de nuire tout en n'aggravant pas ses blessures. Tout à coup, la chimère reprit forme humaine et roula à terre pour se faufiler derrière son ennemi. A nouveau louve, ses crocs se refermèrent dans le vide, Kimblee ayant de nouveau esquivé.

"Mon seul avantage est qu'il ne peut pas m'attaquer...mais il est trop rapide, et au final, pas besoin de me blesser pour que je m'épuise sensiblement...Alors je ne peux que gagner du temps. Les autres ne sont pas encore arrivés vers Tsuki..."

Une légère convulsion et un filet de sang coula de sa babine. Reprenant forme humaine, elle l'essuya du revers de la main.

"Je ne tiendrai plus longtemps...C'est ma dernière chance."

Une nouvelle fois chimère, elle se jeta sur l'écarlate qui ne répliqua pas. Enchainant offensives sur offensives, elle ne lâcha pas le rythme. Claquements de mâchoires se succèdaient sans interruption, mais malgré ça, son adversaire semblait ne pas faillir. Il fallait qu'elle trouve un moyen plus rationnel pour le vaincre, car foncer sans réfléchir dans son état serait folie face à l'écarlate, en pleine possession de ses moyens qui plus est.
Il fallait pour ça qu'elle se serve de ses deux formes. En effet, en plus de disposer de plusieurs moyens offensifs grâce à elles, elles lui permettaient d'être imprévisible en les alternant. Il ne restait plus qu'à les utiliser à bon escient, car Nefel s'épuiserait encore plus vite si elle se transformait trop.

Il fallait qu'elle se retrouve derrière lui, mais utiliser la même tactique que la précédente pour ce faire serait inutile.
Louve, elle se propulsa au dessus de son adversaire. Parfaitement au dessus de lui et humaine, elle posa sa main sur l'épaule de Kimblee et pivota afin de se retrouver en face de son dos. Là elle ne fit rien, et c'est seulement lorsqu'il se retourna qu'elle réagit.

L'homme au complet blanc fit un bond de recul, la paume de sa main gauche en sang. Son cercle de transmutation était brisé, il ne pouvait plus utiliser l'alchimie grâce à eux. Il lui restait la pierre philosophale, mais cela restait contraignant pour la suite.
Nefel n'eut pas le temps de se réjouir d'avoir pu retirer l'un de ses atouts à son adversaire et chuta, avant que le dit adversaire ne la rattrape.

"Tu es impossible, Nefel", soupira l'alchimiste avec agacement.

--------------

Après avoir reconduit Nefel dans sa chambre et avoir perdu une fois de plus son temps, Kimblee avait repris sa traque. Agacé par la situation, il ne prit pas la peine d'arriver discrètement et entra dans la cellule d'un des détenus, nommé Riku. A ses côtés se trouvait un jeune homme.

"Bien le bonjour. Permettez-moi de me joindre à vous, si vous n'y voyez aucun inconvenient."

L'alchimiste écarlate sourit, une lueur de folie brillant dans ses yeux. Sachant que les deux personnes devant lui n'étaient pas essentiels à leur organisation, il était en droit de les tuer.











_________________


Coffee will survive Paf !

Spoiler:
 


~digne membre de la explosive company~
Revenir en haut Aller en bas
Pikafan
Rédacteur
avatar

Messages : 1128
Age : 19
Localisation : A Pétaouchnok-Land! 8P

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mer 29 Aoû - 8:00



Central City - Ancien Désert Ishbal
...



> "-Riku!

-Max? Tu agis toujours dans la finesse à ce que je vois... As-tu trouvé la fille et Nefel? (Pikafan: Du calme, je viens de te libérer! ^^)

-Non pas encore, mais c'est ce que j'espérais trouver en explosant ta porte....

-Je vois... La fille n'est surement pas dans les cachots de toute façon... Donc on devrait commencer par chercher Nefel.

-Bien le bonjour. Permettez-moi de me joindre à vous, si vous n'y voyez aucun inconvénient."

Je me retourne pour me retrouver en face d'un homme habillé tout en blanc.

-J'imagine qu'il s'agit de Kimblee...

-Kimblee?

-Tu sais bien, Nefel nous avait déjà parlé de lui...

-Ouille... Si il est si fort qu'elle le raconte..."

Une
minute. Riku ne peut pas se battre sans son épée! Aïe... D'instinct,
je pivote pour me retrouver de nouveau face à Riku et lui balance
plusieurs grenade qu'il attrape par reflexe, puis, je me retourne et
jette une grenade aveuglante au pied de Kimblee

"-Riku! Fonce trouver les filles, j’essaie de le ralentir!

-D'accord"

J'entends Riku se lever puis partirent en courant. La lumière disparait, Kimblee est toujours en face de moi.

"-Un petit rigolo à ce que je vois...."




_________________

Merci à Blue pour le kit!

Spoiler:
 


Dernière édition par Pikafan le Mer 6 Mar - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://pdm-soluce-et-rpg.lebonforum.com/
Tsuki
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 1619
Age : 21
Localisation : à disney-land ^^

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mer 29 Aoû - 9:14

[Riku]

-Non pas encore, mais c'est ce que j'espérais trouver en explosant ta porte....

-Je vois... La fille n'est surement pas dans les cachots de toute façon... Donc on devrait commencer par chercher Nefel.

Le jeune garçon eût tout juste le temps de se demander où avaient-ils pu enfermer Nefel lorsqu'il entendit des bruits de pas provenant du couloir. Quelqu'un entra.

-Bien le bonjour. Permettez-moi de me joindre à vous, si vous n'y voyez aucun inconvénient."

Il ne fallut que quelques secondes à Riku pour qu'il reconnaisse l'individu. Le costume blanc était emblématique de l'alchimiste écarlate. Un adversaire bien trop puissant à son goût.

-J'imagine qu'il s'agit de Kimblee...

-Kimblee?

-Tu sais bien, Nefel nous avait déjà parlé de lui...

-Ouille... Si il est si fort qu'elle le raconte..."

En effet, si Nefel n'avait pas réussit à le vaincre.... D'autant plus qu'il n'avait pas son épée. Sans son arme, il ne tiendrait pas une minute face à lui.

D'un coup, Max se retourna vers lui et lui lança plusieurs objets que Riku attrapa par réflexe. Des grenades ! Puis Max fit de nouveau face à Kimblee et jeta une grenade aveuglante au pied de leur ennemi.

"-Riku! Fonce trouver les filles, j’essaie de le ralentir!

-D'accord"

Il se précipita vers la sortie de la cellule. L'effet aveuglant devait déjà être terminé, et il ne savait pas combien de temps Max pourrait tenir face à l'alchimiste. Il espérait qu'il se contenterait de gagner du temps sans prendre trop de risques et qu'il aurait l'intelligence de se replier s'il était en danger. Enfin, de toute façon, il était trop tard pour lui donner des consignes. L'impératif était de trouver Nefel et la fille le plus rapidement possible.

Alors qu'il marchait dans les couloirs, le jeune garçon entendit des voix. Il se rapprocha de leur source et aperçut une porte, gardée par deux hommes armés. Il décida d'écouter leur conversation. Après les avoir entendu parler de leur vie pendant plusieurs minutes, il se décida à partir lorsque l'un des gardes dit :

"Tu sais quoi ? Il paraît que la fille enfermée ici peut se transformer en loup !"

Donc Nefel était ici. Il prit le temps d'évaluer la situation. Les deux gardes ne semblaient pas excessivement forts mais ils avaient des armes à feu. Les grenades pourraient marcher, à condition de savoir s'en servir... ce qui n'était pas le cas. Il était plus prudent de chercher de l'aide. Max n'était sûrement pas venu seul. Il valait mieux attendre d'être accompagné par quelqu'un pouvant se battre que d'y aller seul, d'autant plus que s'il échouait dans sa tentative, la sécurité serait renforcée, ce qui rendrait le sauvetage beaucoup plus difficile la fois suivante.

"Désolé, Nefel, mais tu va devoir attendre un peu", se dit-il intérieurement.

Il continua son chemin, prenant garde à ne pas se faire repérer. Le bâtiment semblait presque désert.... Les autres devaient probablement avoir attirés les gardes vers l'entrée. En tout cas, mieux valait ne pas s'attarder. Il se mit à courir, essayent de trouver l'endroit dans lequel ils auraient pu enfermer la fille ainsi que ses collègues.

Il courait depuis plusieurs minutes lorsqu'il atteignit une porte qui semblait différente des autres. Si les autres accès qu'il avait rencontrés jusqu'à présent ne menaient qu'à des salles remplies d'instruments divers ou a des cellules, celui-ci ne correspondait à aucun des deux. Il essaye d'ouvrir la porte, sans succès : elle était verrouillée. Se rappelant de la technique de Max, il lance une grenade contre la porte et entra.

"Comme on se retrouve... Tu es venu prendre ta revanche ?"

Axel. Il était assis sur une chaise, en face d'une jeune fille aux cheveux bleus assise sur un lit. C'était elle, cela ne faisait aucun doute.

"Tu veux rire ?! J'aurais gagner si Saïx n'était pas intervenu ! Ne fais pas l'ignorant, tu connais parfaitement la raison de ma venue ici..." dit-il en se tournant vers la jeune fille.

"En effet... Et j'ai bien peur de ne pas pouvoir te laisser faire. vois-tu, j'ai une réputation à laquelle je tiens"

Sur ces mots, un sourire se dessina sur les lèvres du rouquin alors qu'il se leva et invoqua ses Chakrams enflammés. Riku jeta immédiatement une grenade enflammée aux pieds de son adversaire avant d'empoigner la jeune fille par le bras et de se précipiter en courant dans la couloir

"Cours !" ordonna-t-il.

L'effet de la grenade était déjà dissipé et il esquiva de justesse l'arme que son adversaire avait lancé dans sa direction. Continuant, il prit une grenade au hasard et la lança derrière lui, puis il se dirigea vers la sortie dans l'espoir d'y trouver ses camarades.




[Tsuki]

L'alarme continue de sonner. Axel m'a dit que je "vais avoir de la visite".... de qui s'agit-il ? Peut-être que ce sont les amis de Nefel... Je l'espère, en tout cas. Je suis allée trop loin pour rejoindre ceux qui m'ont enfermée ici... J'imagine qu'ils sont aussi venus pour moi...

Soudain, un grand bruit se fait entendre, et la porte vole en éclats. Quelqu'un entre. C'est le garçon qui a combattu Axel, l'autre jour... Je suis soulagée de voir qu'il va bien. Lui aussi, il est avec Nefel ? C'est plausible... Mais comment en être sûre ? Et pourquoi viendrait-il me chercher ? Il aurait dû s'occuper de Nefel, au lieu de venir ici.... Le garçon me tire de mes pensées en m'empoignant le bras.

"Cours !"

Je n'ai pas le choix de toute façon, il me tient trop fermement pour que je puisse m'enfuir. Il lance quelque chose derrière lui, tout en continuant à courir. Il me tient toujours le bras, et je peine à le suivre. Je cours aussi vite que possible, mais je sens que je vais vite m'essouffler...



[Axel]

Le rouquin avait été surpris par les grenades, mais il ne comptait pas pour autant laisser Riku s'enfuir. Il s'élança à sa poursuite. Il ne pouvait pas utiliser ses Chakrams, il risquerait de blesser la fille, et ainsi, le seul moyen de les bloquer serait de les coincer dans une salle ou un couloir sans issue, où il pourrait compter sur son mur de flammes pour les empêcher de passer. Ici il y avait trop de couloirs et donc de chemins possible pour vraiment réussir à les bloquer sans utiliser toute son énergie.

Axel perdit vite de vue ceux qu'ils poursuivait : le laboratoire était un véritable labyrinthe pour ceux qui ne le connaissait pas par coeur.... et il en faisait partie. Il s'arrêta donc pour réfléchir. Riku n'allait sûrement pas laisser tomber Nefel.... Il décida donc de se rendre dans la salle où la chimère était enfermée.


_________________


Filez moi vos cookies :3
Revenir en haut Aller en bas
http://pokeneko.forumgratuit.org
Persou
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 614
Age : 19

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Jeu 30 Aoû - 13:40

Soul & Maka.

- On va par la !
- Par la !

Ca faisait déjà un quart d'heure que les deux cré.. euh, Maka et Soul se disputaient pour choisir le chemin à prendre, étant donné qu'ils n'avaient aucune idée du lieu où s'était barré Max lorsqu'un bruit d'explosion retentit.

- Ce pu*ain de crétin a encore tout fait péter, constata Soul.

Ils coururent vers l'origine du bruit, passèrent dans des couloirs interminables, ils couraient si vite qu'ils ne remarquèrent même pas Max et le marié se battre. Ils arrivèrent enfin devant une porte. Du moins ce qu'il en restait. Ils entrèrent dans la salle et eurent juste le temps d'apercevoir une chevelure rousse qui tournaient dans un couloir.

- Wooh, y'a même des rousses ! siffla Soul.
- MAKA-CHOP !

Les deux compagnons suivirent le même chemin et s’arrêtèrent net devant le labyrinthe qui s'offrait à eux.

- Omg, c'est quoi ce merdier ? Ils jouent à cache-cache quand ils ont du temps à perdre ?

Le rouquin n'était plus devant eux, ils l'avaient perdus de vue.
Bref, pour faire court, Riku, Axel, Tsuki, Maka et Soul sont paumés dans un labyrinthe où les instruments de torture sont présents en grand nombre.

_________________
[center]
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
BloodyWhiteHat
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 641
Localisation : Sous mon chapeau !

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Ven 31 Aoû - 8:53

[King Bradley]

Bradley se trouvait en réunion avec les généraux du QG de Central depuis maintenant une trentaine de minutes. Il laissait parler les différentes personnes sans vraiment écouter attentivement, préoccupé par l'avancement des choses dans le QG de l'Organisation. Comme pour venir soutenir son mauvais pressentiment, un soldat vint vers lui.


"Monsieur, il semblerait qu'il y ai eu une intrusion dans le bâtiment excentré que vous nous avez demandé de surveiller.", souffla le soldat à l'oreille du généralissime, afin que les hommes présents dans la salle n'entendent pas. Cette manoeuvre était inutile, car la plupart des généraux de Central étaient déjà complices de l'homonculus.

"Je vous prie de m'excuser.", fit seulement celui-ci en se levant.


[Kimblee]

Après s'être fait distancer par le prisonnier libéré par l'un des membres de Lightless grâce à une grenade aveuglante, Kimblee faisait face à un brun, assez jeune. Il fut d'abord étonné de trouver quelqu'un d'aussi jeune et combatif face à lui, mais ce n'était pas la première fois, alors il ne s'attarda pas sur ce détail. Jetant un coup d'oeil sur sa main, il fronça les sourcils quand il vit que celle-ci saignait abondamment. Il allait dés lors être contraint d'abréger le combat, surtout parce qu'il espérait que le tatouage n'était pas trop abîmé.
Coincée entre ses canines, le pierres philosophale fit son apparition et l'écarlate fondit sur sa victime. L'une de ses explosions, esquivée, souffla d'abord une partie de la chambre et fissura certains murs qui menaçaient à présent de s'écrouler d'une seconde à l'autre. Pour pallier à ce problème, l'alchimiste fit dans la simplicité et posa sa main au sol, ce qui fit exploser simultanément tous les murs de la chambre. Il sauta pour esquiver les décombres, ce qui fut très facile pour une personne qui y était habituée comme lui. Continuant ses attaques, il se rua de nouveau vers l'adolescent.

_________________


Coffee will survive Paf !

Spoiler:
 


~digne membre de la explosive company~


Dernière édition par BloodyWhiteHat le Jeu 27 Sep - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pikafan
Rédacteur
avatar

Messages : 1128
Age : 19
Localisation : A Pétaouchnok-Land! 8P

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Dim 2 Sep - 10:14




Central City - Ancien Désert Ishbal
...



>

[Max]Mon dieu mon dieu mon dieu. Pourquoi ce type n'est pas tombé sur Soul!

Kimblee
se jette sur moi. J'esquive sa première explosion qui va fissurer les
murs et en exploser d'autres. L'alchimiste regarde les parois sur le
point de s'écrouler puis pose sa main au sol et les fit exploser comme
les autres. Cela m’arrangeait bien, l'espace de combat est maintenant
plus espacé. Il se rue de nouveau vers moi. J'esquive à nouveau car je
déduis que c'est ce qu'il y a de mieux à faire pour le retenir. Il
serait inutile d’essayer de le combattre normalement. Kimblee est trop
fort pour que je puisse le battre, n'importe quel idiot le
comprendrai... (Bon ok, peut-être pas Soul )
(Api: Dans saggle )
[ Edit Persou ] Nanméoh
Je
continue d'esquiver ses attaques depuis un petit moment, peut-être
depuis un quart d'heure quand je vois sa main réussir à se poser sur mon
jean. Je ai juste le temps de calculer que dans la poche où sa main est
posé se trouve mes grenades aveuglantes avant que l'explosion arrive
suivit d'un flash lumineux. Je profite de l'effet de surprise et du
flash pour m'enfuir, estimant avoir laissé assez de temps à Riku...





_________________

Merci à Blue pour le kit!

Spoiler:
 


Dernière édition par Pikafan le Mer 6 Mar - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://pdm-soluce-et-rpg.lebonforum.com/
BloodyWhiteHat
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 641
Localisation : Sous mon chapeau !

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Lun 3 Sep - 13:40

[Kimblee]

L'adversaire de l'alchimiste était quelqu'un de plutôt agile, ainsi celui-ci eut du mal à l'atteindre, sans compter qu'il ne lui restait plus qu'une main, la droite, pour parvenir à le toucher. Il lui suffisait simplement de le frôler, ce n'était qu'une question de temps, et plutôt endurant, l'écarlate ne s'inquiétait pas.
Au bout d'un certain moment, les mouvements de son adversaire se firent un peu moins précis et plus lents. Kimblee en profita en accélérant le rythme, puisqu'il sentait que lui aussi commençait à fatiguer, il valait mieux pour lui en finir immédiatement. Enfin, sa main effleura la poche gauche de l'adolescent. Déclenchant l'explosion, Kimblee fut néanmoins surpris du résultat mais ne put s'en étonner longtemps, aveuglé par le flash lumineux.


Marchant -presque calmement Paf !- à travers le couloir après avoir explosé la porte ouverte de la cellule -presque calmement Paf !-, l'écarlate ne poursuivait plus son adversaire. Pour deux raisons : la première, il ne savait pas où il était partit. La deuxième, il ne voyait toujours pas bien depuis le flash de la grenade aveuglante, et avait déjà mis deux minutes à retrouver la vue, ayant pris la lumière de plein fouet. C'était d'ailleurs à cause de cette deuxième raison qu'il avait perdu la trace du membre de Lightless.
En bref, il savait qu'une vue pareille ne lui permettrait pas de combattre normalement, en plus du saignement de sa main qui ne s'était toujours pas arrêté. Il avait donc décidé de se mettre en route pour l'infirmerie afin de se faire un bandage. De toute manière, il n'était pas seul dans le bâtiment et d'autres se chargeraient des intrus qui restaient. Enfin Kimblee espérait qu'ils seraient assez compétents pour ça.

L'alchimiste nettoya d'abord sa main couverte de sang puis la banda. Malgré sa vue, il faisait tout cela avec un grand soin, s'étant souvenu d'un détail après son combat contre Nefel. Lorsque King Bradley l'avait rallié à lui quelques années auparavant, Kimblee avait appris que si le sang d'un humain entrait en contact avec la pierre philosophale, l'humain en question fusionnait avec elle et devenait homonculus, ou mourrait si la réaction échouait, ce qui était bien plus fréquent. Et tout naturellement, Kimblee n'avait aucune envie de mourir maintenant, et encore moins de devenir un homonculus.

Oui, pour une personne comme lui, devenir un homonculus allait à l'encontre de ce qu'il voulait. Le but de l'écarlate était de savoir à quel point il était capable de survivre, alors être immortel n'avait plus aucun sens pour lui. De plus, ne jamais connaître la sensation de sa propre mort lui déplaisait au plus haut point. Et, pour couronner le tout, il ignorait s'il pourrait continuer à exercer l'alchimie en étant un homonculus.

Kimblee avait fini de soigner sa main, mais sa vue ne s'était pas encore arangée et était toujours aussi déplorable. Bien que l'idée lui déplaise, il se résolut à attendre, sachant que Bradley ne tarderait pas.

Cela faisait seulement cinq minutes qu'il attendait, mais déjà l'alchimiste commençait à perdre patience. Après tout, des situations comme celle-ci étaient rares, et il n'avait même pas pu en profiter. Et le problème pour Kimblee, c'est qu'en ce moment même il était frustré, et que ça n'arrangeait rien dans le fait qu'il avait l'envie pressante d'exploser quelque chose, de vivant si possible. Il n'entendit même pas l'un des garde entrer derrière lui.

"Monsieur, Saix voudrait que vous le rejoingni-", commença le garde avant qu'une main tatouée ne se pose sur sa gorge.

"Vraiment désolé que cela tombe sur vous. Les hasards de la vie et de la mort, vous comprenez.", fit l'écarlate avec un léger sourire avant que l'homme n'explose dans une gerbe de sang.





_________________


Coffee will survive Paf !

Spoiler:
 


~digne membre de la explosive company~
Revenir en haut Aller en bas
Tsuki
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 1619
Age : 21
Localisation : à disney-land ^^

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mar 4 Sep - 11:37

[Riku]

Riku continuait du courir dans les couloirs à la recherche de ses camarades. Il sentait que la jeune fille peinait à le suivre et ralentit légèrement son rythme, sans pour autant s'arrêter. Il était perdu dans le dédale formé pour les couloirs du laboratoire, se souvenant uniquement de l'endroit où était enfermée Nefel. Au bout d'une dizaine de minutes, il se résolu à faire une courte pause afin de reprendre son souffle. C'est alors qu'il vit passer une fille armée d'une faux dans le couloir perpendiculaire au sien...

"Maka ! Attends !" cria-t-il.

Celle-ci s'arrêta net, tandis que Soul reprenait forme humaine.

"Riku ?" Elle jeta un coup d'oeil à la personne qui l'accompagnait "C'est la fille qu'on cherche ?
R - Oui. Je sais où est Nefel, mais la porte est gardée et je n'ai pas mon épée...
M - Ah !" Elle lui tendit l'épée, qu'elle avait accrochée à sa ceinture. "On l'avait ramassée après ton combat contre le roux....
S - La rousse tu veux dire ?
M - MAKA CHOP ! Et euh, tu sais où est Max ?
R - Il était en train de se battre contre Kimblee quand on s'est séparé.
S - Le type en costume de marié ?
R - ..... Je suppose qu'on peut dire ça comme ça... Suivez moi, on va chercher Nefel
M - La fille vient avec nous ? Ce n'est pas trop risqué ? Elle risque de se faire attraper par l'Organisation si elle reste ici....
R - C'est encore plus risqué de se séparer, et on ne peut pas la laisser seule. Allons-y, on a perdu assez de temps comme ça."

Sur ce, il prit la fille par la main et se dirigea vers l'endroit où était enfermée la chimère, suivi par Maka et Soul, qui avait repris sa forme d'arme. Il retrouva facilement son chemin et arriva vers l'endroit où il avait entendu les gardes. Sauf que les gardes n'étaient plus là. A la place, quelqu'un d'autre les attendait. Axel.


[Tsuki]

Je continue de suivre le garçon aux yeux bandés. J'ai l'impression qu'il ralentit. Tant mieux, j'aurais moins de mal à le suivre. Je n'ai jamais eu beaucoup d'endurance....

Alors que nous faisons une pause, le garçon interpelle quelqu'un qu'il a vu passé dans le couloir. Sûrement une de ses amies. La faux qu'elle tient se transforme en un garçon bizarre aux cheveux blancs ! Je n'ose pas parler, j'ai juste envie de me faire oublier...

J'écoute la conversation. La fille rend son épée -qui a une forme étrange- au garçon, et j'apprends qu'on va aller chercher Nefel ! Tant mieux. Je suis rassurée, ne serait-ce que d'apprendre qu'ils sont bien ses amis. J'imagine que du coup, je peux leur faire confiance.... Le garçon m'attrape la main, le type aux cheveux blancs se transforme en faux et nous nous dirigeons tous vers l'endroit où est Nefel. J'espère qu'elle va bien...

J'ai l'impression que nous sommes arrivé... Enfin je crois... Sauf qu'il y a un petit problème : la porte est gardée par... Axel.

_________________


Filez moi vos cookies :3
Revenir en haut Aller en bas
http://pokeneko.forumgratuit.org
Persou
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 614
Age : 19

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mar 4 Sep - 15:55

Soul, Maka, Riku, Tsuki & Axel

Maka et Soul suivaient Riku et Tsuki jusqu'à ce que Riku s'arrête net en arrivant devant une porte gardée par un grand bonhomme aux cheveux roux.

- Putainn, c'était un mec ! s'étrangla Soul en reprenant forme humaine.

- Je vous déconseille de continuer. fit calmement le Axel, un poil surpris cependant par la transformation de Soul sans toutefois le laisser paraître.
- Et qui va nous en empêcher ? répliqua Soul en s'énervant.
- Qu'est-ce que tu veux dire ? demanda Riku en faisant reculer Soul.

- C'est simple. Nefel a été grièvement blessée et n'est pas encore rétablie. Elle est incapable de se déplacer et de combattre. C'est à vous de choisir : récupérer un poids mort qui vous empêchera de vous battre correctement et de vous enfuir, ou la laisser ici, dans un endroit où elle recevra des soins adaptés ?
- Nefel n'est pas un poids mort ! fit la jeune fille, visiblement en colère.
- Ah oui ? Pour toi qui ne peut pas te battre, peut-être, mais qu'en pense notre ami ? dit-il en se tournant vers Riku
- Allons-y.
- Hein ? Mais...
- C'est beaucoup trop risqué. De toute façon, ils ne feront pas l'erreur de la tuer. Elle peut leur être utile.
- On ne peut pas l'abandonner !
- Si on ne part pas maintenant, tu risques de retomber entre leur mains. C'est vraiment ce que tu veux ? Nous avons pu bénéficier de l'effet de surprise mais nous sommes loin d'être en position de force. De plus, la priorité est de te mettre en sécurité. Nefel le sait, et je sais qu'elle approuverait notre choix.
- ... Bon, très bien..." Fit la fille d'une petite voix.


Soul et Maka suivirent Riku et Tsuki jusqu'à la sortie. En partant, Soul lança un regard noir en arrière destiné à Axel qui semblait clairement signifié " La prochaine fois, tu n'y échapperas pas ". Arrivés dehors ils tombèrent sur Max, d'ailleurs sous le coup de la surprise Riku faillit lui planter son épée.


Merci Momo ^^

_________________
[center]
[/center]


Dernière édition par Persou le Mar 4 Sep - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pikafan
Rédacteur
avatar

Messages : 1128
Age : 19
Localisation : A Pétaouchnok-Land! 8P

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mer 5 Sep - 15:27



Central City - Ancien Désert Ishbal
...



>

[Max]
Je
cours malgré ma brûlure à la jambe (Ben oui, des bombes aveuglantes ça
chauffent quand même un peu) et ne tarde pas à trouver la sortie du
labo. Au moment de sortir je vois un groupe de personne arriver, je put
vite reconnaitre Maka, Soul, Riku et... Surement la fille qu'on devait
chercher. Cependant, Riku n'eut pas l'air de me reconnaitre (Remarque
c'est un peu normal avec son bandeau...) vu qu'il sortit son épée en me
voyant.


"-Riku c'est moi!

-Ah, pardon Max, je ne t'avais pas reconnu.

-Joli trou fit Soul en direction de mon pantalon troué à cause de l'explosion

-Où est Nefel? (Quel superbe vent )

-C'était trop risqué de la ramener...

-Et je suppose que c'est elle la fille a récupérer... dis-je en désignant cette dernière du menton

-Oui. Démarre la voiture, nous n'avons pas de temps à perdre."

Tout
le monde grimpe alors dans le véhicule magique que surveillait Pikachu
(endormit). Je monte devant et démarre la voiture avec la honte d'avoir
laissé Nefel seule, puis pars en direction du QG des Lightless....




Note: désolé, il y a un bug, ça ne veut pas se mettre à gauche ^^"

[ Edit Persou ] Maintenant ça l'est uwu Fallait pas mettre un center




_________________

Merci à Blue pour le kit!

Spoiler:
 


Dernière édition par Pikafan le Mer 6 Mar - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://pdm-soluce-et-rpg.lebonforum.com/
Tsuki
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 1619
Age : 21
Localisation : à disney-land ^^

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Jeu 6 Sep - 17:36

[Riku]

Riku retrouva Max et manqua de peu de lui donner un coup d'épée. Le laboratoire était en effet particulièrement sombre (son bandeau n'arrangeais bien sûr pas les choses) et il avait tendance à réagir au moindre mouvement quand il était en territoire ennemi. Ils se pressèrent d'aller dans la voiture et eurent à peine le temps d'attacher leur ceinture avant que Max ne démarre.

Le début du trajet se déroula dans un silence pesant. Le jeune garçon, installé à l'avant de la voiture, se retourna pour jeter un coup d'oeil à la jeune fille. "On dirait qu'elle pleure", pensa-t-il, bien qu'il ne puisse l'affirmer avec certitude. En effet, elle cachait son visage, et son bandeau l'empêchait de distinguer le larmes. Il ne saurait dire quelle émotion elle ressentait à présent. Était-ce de la crainte pour ce qui allait lui arriver, de l'inquiétude pour Nefel, ou était-elle simplement sous le choc après ce qu'il s'était passé ? Peut-être un mélange des trois. Il ne pouvait s'empêcher d'éprouver de la pitié pour elle. Les membres Organisation 13 n'avaient probablement pas été tendres... Il se souvenait également de sa réaction lorsque le groupe avait dû renoncer à secourir Nefel. Il avait été un peu sec, et elle devait sûrement culpabiliser...

"Ne t'inquiète pas pour Nefel. Elle s'est déjà sortie de situations bien plus périlleuses."

La jeune fille ne répondit pas. Riku n'avait jamais été très doué pour réconforter les gens, et il n'insista pas d'avantage. Peut-être valait-il mieux la laisser tranquille pendant un moment pour qu'elle se remette de ses émotions. Il se retourna pour faire face à la route et regarda le paysage qui défilait devant ses yeux.

Il repensa à ce qu'il s'tait passé, et sentait que quelque chose n'allait pas. Ils avaient rencontré bien trop peu de résistance, ce n'était pas normal. La jeune fille était nécessaire à l'Organisation 13, alors pourquoi y avait-il eu aussi peu de gardes ? C'était louche. Saïx avait-il un plan en tête ? Et pourquoi Axel les avait-il aidé ? Cela faisait-il parti d'un plan, ou avait-il agit de son propre chef ? Les deux hypothèses étaient envisageables. En tout cas, ils n’avaient pas intérêt à relâcher leur garde, bien au contraire

Il continua de regarder la route, mais le paysage ne lui était guère familier... Ils n'étaient pas prêts d'arriver au QG...



[Tsuki]

Ils m'emmènent à la sortie et je monte dans la voiture. Où m'emmènent-ils ? Je n'ose pas poser la question, Et de toute façon, qu'est-ce que ça change ?

Je n'arrive pas à croire qu'ils aient laissé Nefel... C'est à cause de moi si elle a été blessée et c'est encore de ma faute s'ils l'abandonnent... Les paroles du garçon résonnent dans ma tête : "la priorité est de te mettre en sécurité". Pourquoi ? Je n'ai rien demandé, moi ! J'essaye tant bien que mal de cacher les larmes. Je ne veux pas paraître faible. s'ils savent que je suis vulnérable, ils en profiteront... ou peut-être l'ont-il déjà remarquer...

Riku se tourne vers moi : "Ne t'inquiète pas pour Nefel. Elle s'est déjà sortie de situations bien plus périlleuses."

Je ne réponds rien. Qu'est-ce que je pourrais bien répondre, de toute manière ? Je n'ai plus qu'à attendre qu'on soit arrivé à destination... Personne ne dit rien. Je me demande si tout le voyage va se passer dans cette atmosphère pesante. Je l'espère. Je n'ai aucune envie de parler. Si je parle, ils vont savoir que je pleure. Je n'ai pas envie qu'ils le sachent. Qu'est-ce que Nefel aurait fait, dans cette situation ? et mon grand frère ? Que m'aurait-il dit pour me consoler ? Je serre dans ma main le pendentif qu'il m'a offert. J'ai peur d'arriver à destination. J'espère que le voyage va durer encore longtemps...

_________________


Filez moi vos cookies :3
Revenir en haut Aller en bas
http://pokeneko.forumgratuit.org
BloodyWhiteHat
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 641
Localisation : Sous mon chapeau !

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Jeu 6 Sep - 22:16


[King Bradley]


Bradley entra dans le bâtiment et trouva vite le lieu indiqué par un garde, ou ceux-ci et les membres éminents de l’organisation étaient réunis. Pourtant il n’y vit pas une personne, l’alchimiste écarlate, duquel il avait l’habitude de recevoir les rapports, et se mit donc en quête de celui-ci.
Il le trouva un peu plus loin, appuyé contre l’un des murs d’un couloir près d’une flaque de sang plutôt conséquente partant d’une pièce à la porte pleinement ouverte. Le costume de Kimblee était d’ailleurs, lui aussi, maculé de sang, mais ce n’était pas si étonnant de sa part. En revanche, ce qui surprenait le dirigeant des armées n’était non pas que le cadavre fut celui d’un des gardes, mais plutôt que l’écarlate ne le remarque pas immédiatement, il lui fallut même plusieurs secondes pour se rendre compte de la présence de son supérieur. Et pour couronner cet enchaînements de surprises plus étonnantes les unes que les autres, l’homme au complet blanc avait un ton incertain et une attitude témoignant son agacement croissant.


"Bradley, c’est bien ça ?", demanda celui-ci à l’intéressé, qui ne manqua pas une nouvelle fois de s’interroger sur l’homme qui se tenait face à lui, et qui semblait ne plus être le même.

"Hé bien, si tu ne me reconnais même plus, je vais devoir te mettre définitivement en asile, Kimblee. », répondit l’homme sur un ton moqueur, qui néanmoins fit se froncer les sourcils de l’alchimiste.


"Un des membres de Lightless avait des grenades aveuglantes.", répondit simplement celui-ci, encore frustré de s’être fait avoir de la sorte, et pas vraiment d'humeur bavarde.

L’autre sourit, amusé de l’état de Kimblee, pas seulement au niveau de sa vision mais aussi parce qu’il perdait peu à peu son calme, fait rare qu’il était curieux de voir, mais qu’il arrêterait avant le désastre, bien entendu.

"C’est plutôt rare de te voir comme ça au point d’en être contre-productif…Mais la prochaine fois, tâche d’éviter les petits désagréments du genre...Les gardes ça ne se remplace pas en claquant des doigts, Kimblee."

L’homonculus en devenait presque provocant maintenant, et son interlocuteur devait le sentir, car malgré son regard complétement vide d’expression, Bradley savait que l’alchimiste faisait attention à ne pas perdre son sang-froid. Pourtant la tension montait peu à peu, et bientôt l’homonculus put sentir l’aura meurtrière de l’alchimiste écarlate. Il était tendu, très tendu, au bord de la rupture, comme un ballon qu’on aurait trop gonflé et qui à chaque instants menaçait d'exploser.
Mais soudain, il se relâcha complétement. Plus aucune trace de colère ou de frustration. Après quelques secondes, l'homonculus compris qu'il s'était complétement calmé.

"Tu ne perds donc jamais le nord, Kimblee.", se contenta de dire Bradley qui avait étudié chaque instants l’état d’esprit de son bras droit, qui ne répondit rien. "Pour combien de temps en as-tu avant de recouvrer une vison ordinaire ?", demanda-t-il, plus sérieusement cette fois.


[Kimblee]

"Près de deux jours. Et je ne vous cache pas que la perspective de ne pas pouvoir mettre un pied devant l’autre est plutôt insupportable. Ainsi que cela.", termina l’écarlate en désignant sa main gauche bandée, sourcillant devant le fait de se retrouver, il devait se l’avouer, vulnérable. Malvoyant et incapable de faire de l’alchimie grâce à ses cercles, ça commençait à faire beaucoup.

"Je vois, c’est embêtant…Et de la part de qui est-ce ? "

"Le Sparks Alchemist. Et cette fois-ci il faudra une dizaine de jours pour en retrouver l’usage.", fit Kimblee en se rappelant soudainement des marques qu’il avait vu plus tôt sur le dos des mains de la chimère, mais ne le signala pas à Bradley. De toute manière il le verrait bien assez tôt, et l’écarlate n’avait pas envie d’éterniser la discussion.
Saïx arriva d’ailleurs pour les interrompre.

"Il semblerait que tout se déroule selon le plan.", annonça celui-ci, tandis que Kimblee penchait la tête sur le côté en fronçant les sourcils.

"Selon le plan ?"

"Tout à fait", répondit simplement Saix, impassible, alors que Kimblee avait l’amère sensation de s’être fait doubler comme un bleu, avant que Bradley ne vienne éclaircir sa lanterne…même si ce n’était pas tellement le point qu’il était utile, selon lui, d’éclaircir en priorité, c’est-à-dire le fait qu’il n’était pas allé voir Saix lorsqu’il l’avait appelé juste avant que les intrus de Lightless ne s’échappent. En effet, Bradley avait communiqué à Saix des ordres lors de ce moment.
Ils prirent donc le soin d’expliquer leurs projets. Kimblee, ne trouvant plus d'intérêt à rester avec les deux hommes, commença à s'éloigner avant que Bradley ne reprenne la parole :

"Et puisque j’y pense, j’ai consulté ton dossier ce matin complétement par hasard, et…Joyeux anniversaire.", fit Bradley, amusé, à l’écarlate qui s’arrêta net, tout en manquant de s’étouffer tant il ne s’y attendait pas.

"Merci…Je vous avoue que je n’y avais même pas fait attention." (c’est possible, et c’est du vécu plusieurs fois me concernant, cette année, c’est le cardiologue en consultation qui me l’a fêté en premier, on avait tous oublié XD)

Saix jusque là avait suivi l'échange avec une drôle de tête, le genre de tête qu'on ne lui voyait pas souvent montrer, alors peut-être qu'au final c'était une tête pas si incroyable, mais c'était Saix, alors on s'en étonne quand même (Paf !). Kimblee ne remarqua rien du tout, fait normal dut à sa vue, mais remarqua le léger changement de comportement de Saix lorsqu'il fit l'effort d'à son tour lui souhaiter un bon anniversaire. Dans son ton il nota un léger agacement, et d'ailleurs l'homme partit juste après, laissant Kimblee et Bradley mode poisson dans l'eau un peu étonnés.
En effet, le pov' p'tit Saix, personne il lui avait fêté son anniv' il y a une semaine ! ...Non en fait c'était pas pour ça, il s'en fous sûrement qu'on lui souhaite. En réalité, c'était plutôt la différence d'âge avec l'écarlate qui le gênait. Lui qui se sentait si supérieur, le fait d'être plus jeune de 5 ans l'énervait, surtout qu'il était certain d'avoir remarqué l'amusement de Kimblee après son départ. Et c'était vrai, à défaut de ne pas pouvoir l'exprimer du regard, ce dernier affichait un sourire depuis quelques secondes. L'alchimiste n'avait pas beaucoup de gens qu'il "n'aimait pas", souvent il se fichait bien de ce genre de sentiment, et n'agissait que par intérêt personnel ou par ordre, pas par haine ou même amour. Néanmoins il y avait des exceptions, et Saix en faisait parti. Ainsi depuis le début, Kimblee avait trouvé une certaine distraction dans l'activité de pourrir la vie de son collègue (même s'il pourrissait la vie d'un peu tout le monde, hein).

"Tu devrais le laisser tranquille, surtout dans ton état...ça m'embêterait qu'il te tue.", fit l'homonculus qui avait tout observé, faisant maugréer à Kimblee une petite phrase presque inaudible selon laquelle il était certain que certaines personnes dans ce bâtiment feraient des jolis boom, rien d'original en somme.

"J’ai l’impression que tu as reçu d’étranges cadeaux d’anniversaire cette année.", continua l’homonculus sur le même ton amusé "Et quel âge ça te fait ?"

"30 ans.", dit-il en reprenant son chemin "Si vous me cherchez, je serai en salle 309."

Son anniversaire, et puis quoi encore…Ses 30 ans en plus. Alors là il avait la nette l’impression que c’était une blague. Et pourtant...


(la partie avec Nefel sera pour un autre post au final, mais ça sera encore du wtf, et ça risque de continuer sur quelques posts encore Paf ! j'ai quand même édité pour une petite partie)

_________________


Coffee will survive Paf !

Spoiler:
 


~digne membre de la explosive company~
Revenir en haut Aller en bas
Tsuki
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 1619
Age : 21
Localisation : à disney-land ^^

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mer 12 Sep - 16:17

[Tsuki]

J'ai l'impression que la voiture ralentit. C'est bizarre, nous sommes en pleine forêt... Nous nous arrêtons et les autres personnes sortent de la voiture. Je fais de même. Le garçon au bandeau s'avance vers un grand arbre et active ce qui semble être un interrupteur et détache une partie d'écorce, faisant apparaître un clavier numérique. Une fois le code tapé et 'écorce -si c'est bien de l'écorce- remise en place, une porte s'ouvre dans l'arbre, si on peut encore appeler ça un arbre vu qu'il est entièrement creux et surtout recouvert d'une paroi métallique à l'intérieur. On me fait signe d'entrer. Je m'exécute, suivie par les quatre autres personnes. La porte se referme et nous descendons -l'arbre abrite donc un ascenseur.

Une fois l'ascenseur arrêté, nous nous avançons vers un escalier.

"Bienvenue dans notre base", déclare Riku.

J'ai une boule dans la gorge. Mes jambes se mettent à trembler. Que va-t-il m'arriver ? Que vont-ils faire de moi ? J'ai affreusement peur... Est-ce qu'ils comptent eux aussi essayer de me faire utiliser mes "pouvoirs", alors que je n'en possède aucun ? J'en ai assez d'être encore et toujours impuissante. Si seulement je pouvais au moins me défendre. Je me sens si vulnérable... Nous descendons l'escalier. Mes muscles tremblent tellement que je suis obligée de me coller à la rampe pour ne pas tomber. J'ai de plus en plus de mal à calmer mon angoisse et je prie intérieurement pour que totu se passe bien. Ce dont je doute.

Nous traversons un couloir. Je m'appuie sur le mur pour ne pas tomber. Mon coeur bat tellement vite que j'ai l'impression qu'il va lâcher, et ma respiration devient de plus en plus rapide... Riku pose sa main sur mon épaule. "Ne t'inquiète pas", me dit-il simplement. J'essaye de me calmer, même si je suis toujours aussi inquiète. Nous arrivons devant un porte... Le garçon ouvre la porte et me fait signe d'entrer. La pièce est composées de quelques tables disposées en carré. Au moins, ce n'est pas un laboratoire... Un homme portant un grand manteau et au visage caché par une capuche est assis de l'autre côté de la table, juste en face de nous.

"Bienvenue dans la base de l'organisation Lightless !"

Je ne répond rien. Qu'est ce que je pourrais répondre, de toute manière ?

"J'imagine que tu as peur... Ce qui n'est pas étonnant. L'Organisation 13 n'est pas du genre à faire dans la dentelle... Ici, tu n'auras rien à craindre, fais moi confiance. Peux-tu au moins nous dire ton nom ?"

Je peux lui faire confiance ? Tellement de personnes m'ont dit cette phrase... Mais je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas l'impression qu'il mente... Je dois tout de même rester sur mes gardes.

"T-Tsuki..." J'ai du mal à parler tant ma gorge est serrée. Je décide de prendre mon courage à deux mains pour poser la question qui me tracasse le plus "Qu'est ce que vous comptez faire de moi ?
- Te protéger.
- Me protéger ?

Je m'attendais à tout, sauf à ça.... Il hoche la tête.

-L'Organisation 13 st notre ennemie et, ils ont impérativement besoin de toi pour atteindre leur objectif. Ce serait désastreux s'ils y arrivaient. C'est pourquoi nous t'avons amenée ici, dans un endroit où tu seras en parfaite sécurité.
- Mais... si vous voulez juste qu'ils ne se servent pas de moi, pourquoi ne pas simplement me tuer ? Ce serait beaucoup plus simple non ?"

Et on aurait pas du abandonner Nefel. Il semble surpris par ma réaction et a un petit rire.

"Voyons, nous ne sommes pas des monstres ! Nous voulons protéger les citoyens d'Otakunis de l'Organisation 13, comment pourrions-nous protéger un pays en tuant une innocente ?"

... Je suis convaincue qu'il y a une autre raison. Je ne sais pas laquelle, mais de toute façon, je suis certaine qu'il ne me la dira pas.

"Je vais demander à ceux qui t'ont amenée ici de faire leur compte rendu à propos de ce qu'il s'est passé. Veux-tu rester pour donner ta version des faits ou préfères-tu attendre dans la pièce d'à côté ?"

Je n'ai aucune envie de me souvenir de ce qu'il m'est arrivé, ou plutôt de ce qu'il est arrivé à Nefel... Je me dirige donc vers la porte en regardant le sol. J'entre dans l'autre salle sui semble être un salon. Je m'allonge sur un des canapés en essayant d'arrêter de trembler...



[Riku]

Tsuki sortit de la salle de réunion. L'expérience devait avoir été traumatisante pour la jeune fille, vu ses propos. Enfin, rien d'étonnant avec l'Organisation 13.

"Pourquoi Nefel n'est-elle pas avec vous ?"

Riku, Maka, Soul et Max firent chacun leur tour un court résumé de leur sortie du laboratoire et de pourquoi ils avaient dû laissé leur alliée dans la base ennemie.

"Je vois... Vous avez bien agit. Nefel est forte, elle s'en sortira. Vous pouvez disposer. C'est Riku qui se chargera de faire visiter la base à Tsuki, mais avant ça, je dois avoir une discussion avec lui."

Les trois autres membres quittèrent la pièce.

"Quel est le problème ?"

Riku était un des plus anciens membres de Lightless et lui et le chef se connaissant particulièrement bien (Riku lui faisait entièrement confiance et le fait qu'il masque son visage ne le dérangeait guère, puisqu'il cachait lui-même ses yeux). C'est pourquoi le leader pouvait deviner quand quelque chose tracassait la garçon. Ce qui était le cas.

"Ils nous ont tendu un piège. Et nous sommes tombés dedans.
-En es-tu sûr ?
-Certain. Tout ceci était... trop facile. Même Axel nous a laissé nous enfuir sans réagir. Et il y avait trop peu de gardes. Saïx n'aurait jamais fait l'erreur de la laisser sans protection."

Le leader prit quelques instants pour réfléchir.

"Je vois. Dis moi, la dernière plein lune remonte bien à avant-hier ?
- Oui, pourquoi ?
- Très bien... Dans ce cas, nous avons du temps devant nous avant qu'ils ne puissent nous localiser. Ils ne devraient pas nous attaquer avant un mois et demi.
- Comment ça ?

Le chef ne répondit pas.

"Mieux vaut ne pas laisser Tsuki seule trop longtemps. Peux-tu aller lui montrer la base et l’amener dans sa chambre ?
- ..... Bien."

Il savait qu'il ne réussirait pas à obtenir plus d'informations, c'est pourquoi il n'insista pas. Il se dirigea vers la sortie et entra dans la pièce dans laquelle la jeune fille attendait.

"Suis-moi, je vais te faire visiter la base."



[Tsuki]

Riku entre. "Suis-moi, je vais te faire visite la base", me dit-il.

Je me lève.

"Nous sommes au 2ème sous-sol. La base comprend trois étages. Le premier, celui par lequel nous sommes entrés comprend juste un petit salon, à gauche après l'escalier. On s'y installe généralement pour attendre des coéquipiers pour partir en mission. Aux deuxième étage, il y a le grand salon. C'est la pièce où nous sommes. Il y a un accès à la salle à manger, à la bibliothèque, à la salle de réunion, la salle où nous étions tout à l'heure et au 3ème étage. !c'est l'endroit dans lequel les membres passent la plus grande partie de leur temps libre. Il se dirige vers la sortie et nous arrivons dans le couloir. Ici, c'est l'escalier pour avoir accès aux autres étages. A gauche, c'est le réfectoire, et en face, il y a la salle d’entraînement avec l’armurerie. A droite, il y a l'accès vers la salle de réunion, par où nous sommes passés, et en continuant vers la droite, il y a l'infirmerie, qui a un accès à tous les étages. La pièce juste à notre droite est la bibliothèque."

Nous descendons les escaliers.

"Voici le dernier étage. L'accès à l'infirmerie se trouve tout à droite, et celui au salon, tout à gauche. dans le couloir d'en face, il y a le bloc sanitaire. Les deux pièces tout à gauche sont vides, et les autres sont les chambres des membres que tu as pu rencontrer. Il y a beaucoup d'autres membres, mais ils sont installés dans l'autre aile du bâtiment, à laquelle on peut accéder depuis le premier étager. Ce bâtiment est réservé aux membres ayant des "pouvoirs" spéciaux, qui composent l'élite de l'organisation, en quelque sorte.".

Il pointe une pièce du doigt. "Voici ta chambre. Tu peux disposer de la pièce comme tu l'entends. Il y a des vêtements propres dans l'armoire."

J'entre. La pièce, assez spacieuse, est meublée par un lit, une table basse, une chaise et une armoire. Alors comme ça, je suis logée avec "l'élite". Alors que je suis sûrement la seule ici à ne pas savoir me battre...

"Ma chambre est là-bas", ajouta Riku en désignant une pièce du doigt. "Viens me voir si tu a un problème. Au fait, je ne me suis pas encore présenté... Je m'appelle Riku."

Je viens de réaliser que c'est Axel qui m'avait dit son nom. Je me demande comment s'appellent les autres membres...

"M-merci beaucoup" dis-je timidement.

Il a un léger sourire et quitte la pièce. Je me rend compte que je ne tiens plus debout... Je m'allonge sur le lit en réfléchissant à propos des membres de Lightless. Je me demande si je peux leur faire confiance... Ils n'ont pas l'air méchants, mais l'organisation 13 m'a rendue plus méfiante que jamais... Enfin, j'imagine que ça ne sert à rien de trop se tracasser. Je ne suis pas dans un laboratoire, c'est tout ce qui compte à présent... J'espère que Nefel va bientôt revenir...

Je finis par fermer les yeux et plonge dans un profond sommeil.


[Riku]

Riku était enfin de retour dans sa chambre. Après avoir été enfermé pendant plusieurs jours, il n'était pas mécontent de retrouver un vrai lit. Et de retrouver sa tranquillité également. Il n'avait rien contre Tsuki mais n'avait jamais été particulièrement doué lorsqu'il s'agissait de faire la conversation ou de réconforter et préférait ainsi la solitude. Il posa son épée contre le mur, s'installa sur son lit et se mit à réfléchir. Qu'avait-il bien pu arriver à la jeune fille pour qu'elle soit dans cet état ? Ceci avait de toute évidence un rapport avec les blessures de Nefel, mais lequel ? S'il en avait une vague idée, il préférait ne pas y penser. Il devrait sûrement attendre que la chimère soit de retour pour savoir, de toute façon. S'il posait la question à Tsuki, il était probable qu'elle se mette à pleurer, ce qui le mettrait dans une situation délicate, vu qu'il ne saurait absolument pas comment réagir. Mais il ne put s'empêcher de se demander ce que la fillette pouvait avoir de si spécial, pour qu'elle intéresse autant l'Organisation 13, d'autant plus que si elle avait vraiment des pouvoirs spéciaux, elle s'en serait probablement servi depuis longtemps. En fait, si elle avait des pouvoirs assez puissants pour intéresser l'organisation, elle ne se serait sans doute pas fait prendre. Alors, que lui voulait-elle ?

Le jeune garçon avait besoin de réfléchir, à cause du manque de sommeil. Il décida donc de se reposer et ferma les yeux, avant de s'endormir.

_________________


Filez moi vos cookies :3


Dernière édition par Tsuki no Neko le Sam 15 Sep - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://pokeneko.forumgratuit.org
BloodyWhiteHat
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 641
Localisation : Sous mon chapeau !

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Jeu 13 Sep - 21:59

(trop aimable Paf !)

Petit mot de l'auteur:

-Si vous êtes en train de boire, posez votre verre et avalez avant de lire.
-Si vous avez peur de passer pour un fou en lisant ce post, partez loin de toutes formes de vie vertébrées et invertébrées
-Si vous avez peur des méchants mots et que vous rêvez la nuit qu'ils usent votre fric pour aller s'acheter des cadeaux de noël, ne lisez pas (mais en fait, fais-le quand même, paysan)
-Si vous êtes en mode illégal sous la couette avec votre ordi et que vous voulez pas vous faire choper, lisez pas ce post tout de suite et attendez, je voudrais pas qu'un fou rire vous crame auprès de vos géniteurs quand même (parce que j'espère que vous rirez un peu, hein, car moi je me suis éclatée à écrire ça ! Paf !)
-Enfin, si vous avez un peu d'bon cœur, j'veux bien que vous appeliez le samu, car quand vous aurez fini la lecture j'aurai plusieurs personnages qu'il n'est pas très enviable d'avoir à ses trousses, et je suis pas très endurante.
-je précise que c'est en grande partie un Hs (hors-série), et que les erreurs de scenar' ou trucs pas logiques seront normaux car ça n'a aucune importance dans un HS.
-Je n'ai rien de particulier contre "Un diner presque parfait".
-Dernière précision: c'est un gros wtf, au cas où vous auriez pas saisi.

Sur ce, bonne lecture !



[HORS-SERIE]

"Oh nan..."

"Merde."

"Fait chier."

"Quinte flush royale, les mecs"

Solf jeta son paquet sur la table, Roy se cogna la tête contre un mur imaginaire, Envy faillit re-vouloir buter le présentateur d'un dîner presque parfait qui passait par là, avant que l'auteur ne rentre dans son post pour faire sortir le pauvre homme de son récit.

Riza raflait tout depuis le début et était en bonne première, bien loin devant le second qui se trouvait être l'écarlate. Quant à Roy qui avait un 'tit peu abusé du whisky, il était bon dernier derrière Envy, car l'homonculus jouait tellement mal au poker qu'il était complétement imprévisible.

Pour noyer son ennui alors que leur donneur distribuait de nouvelles cartes, Roy plongea son regard dans la populace alentour...enfin sur une membre de la populace en particulier, si j'puis dire sans mauvais sous-entendu.


"Colonel, arrêtez de regarder la jeune rousse là-bas et jouez", fit Riza pour discréditer ma soit disant absence de sous-entendu sur un ton presque venimeux, parce qu'elle n'aimait pas qu'on perturbe le jeu, mais qui par contre se fichait bien que l'alchimiste de flamme reluque la jolie jeune femme, voyez-vous. Sa remarque fut d'ailleurs appuyée par sa main descendant vers son arme de service pour la 32ème fois de la soirée, avant que Solf ne lui explique pour la 32ème fois de se calmer car il ne tenait pas à pourrir le reste de la soirée au commissariat, que Roy rappelait à l'écarlate pour la 32ème fois qu'il n'avait pas d'ordre à donner à sa subordonnée, que Riza coupait pour la 32ème fois Roy pour remercier Solf de sa remarque très sage, et que Roy pour la 32ème fois se sentait impuissant. (si vous n'avez rien compris, allez chercher un sachet de coke à l'entrée, c'est offert par la maison)

"Vous êtes myope colonel ?", l'interrogea soudainement Solf, d'une manière parfaitement innocente.

"Non, pourquoi cette question ?"

"Hé bien...j'ignorais que vous vous intéressiez également aux hommes, c'est tout.", finit-t-il avec un sourire moqueur tandis que Roy se tournait violemment pour remarquer avec effroi que la jeune personne rousse qu'il regardait depuis une vingtaine de minutes n'était pas membre du club de la gente feminine...et était donc un roux. Tiens, le manteau de l’organisation 13...Enfin, ce n'est qu'un détail, hein.

"Enfin...ce ne sont pas mes affaires non plus.", continua l'homme au catogan sans départir du sourire qu'il affichait depuis quelques secondes, alors qu'Envy et Riza crachaient leur whisky en parfaite synchronisation, et que l'homonculus crevait de rire après ça.

"Le petit palmier vert androgyne je pense pas qu'il ait grand chose à dire là-dessus ."

Le petit palmier vert devint un petit palmier rouge de colère, puis un petit palmier bleu, puis jaune, puis violet et...Non je n'ai pas pris de LSD, voyons.

----------

"Ils sont où les autres ?", demanda Envy à Solf en revenant, un verre fraichement obtenu au bar à la main.

"Le sous-lieutenant s'occupe du colonel.", répondit simplement l'alchimiste, un ton mystérieux mais avec néanmoins une once de moquerie.

"Il fout quoi cet imbécile ?"

L'écarlate sourit avant de répondre :
"Je lui ai donné une bouteille et il discute avec."


-----------


"On fait quoi ?"

"J'en sais rien.", soupira l'écarlate, avant qu'il ne remarque la petite ampoule qui brillait au-dessus d'Envy, signe qu'il avait une idée, peut-être interessa...

"On va boire un verre !"

...c'était naze comme idée.

"Envy, je suis un humain, et au cas ou tu n'aurais pas remarqué je ne peux pas avaler autant d'alcool que toi...en plus ton originalité laisse à désirer...Par contre je te remercie quand même, maintenant j'ai une vraie idée...", fit Solf avec un sourire digne d'un psychopathe comme lui, une étincelle brillant dans ses yeux, et cela ne valait rien de bon selon Envy (et l'avait bien raison fufufu Paf !).

"...Keuwa ?"

"Tu verras. On va boire un verre."

"C'est bien la peine de m'emmerder avec ton discours du petit humain vulnérable face à l'alcool."

Rouge. Le mur hein, pas la tête du mec d'un dîner presque parfait complétement soûl, devenu alcoolique pour soigner sa dépression.


-------


Oui, c'était vraiment un plan foireux. Et fidèle à son nom, ben ça avait foiré.
L'alchimiste avait emmené l'homonculus, et il avait vu ce qu'il avait voulu voir: oui un homonculus peut être soûl, mettez ça dans vos DS de SVT, ça fera bon élève qui s’intéresse à la science.
Sauf que c'était bien pire que ce qu'il avait imaginé. En fait Envy avait bu 3 bouteilles de whisky, sauf que leur effet avait été à retardement, par conséquent le palmier s'était brusquement éclaté par terre en tombant de sa chaise, coupant la parole à l'écarlate qui pour la peine avait explosé son comparse, pour seulement la seconde fois de la soirée, on applaudit. Et nyah, un bar repeint en rouge, un !

Le retour fut un peu moins funny, parce que Solf avait été obligé de porter Envy tant celui-ci était assomé. Mais heureusement pour lui, le présentateur d'un dîner presque parfait était là pour l'aider.



FINISH XD !





_________________


Coffee will survive Paf !

Spoiler:
 


~digne membre de la explosive company~
Revenir en haut Aller en bas
Persou
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 614
Age : 19

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mar 18 Sep - 19:35

Soul

Enragé de ne pas avoir pu se battre contre Axel, Soul souhaita simplement bonne nuit à Maka et alla dans sa chambre. Il se coucha et tenta de mettre de côté l'échec de la mission ( du moins en parti ), sans réussite. Incapable de trouver le sommeil, Soul se rendit dans le grand salon pour jouer du piano.


Maka.

Elle était à bout de souffle, en face d'elle, son ennemi la regardait d'un air mauvais attendant qu'elle se relève pour, encore une fois, la renvoyer à terre d'un simple coup. Maka était seule, sans aucune aide, elle savait qu'à force ça allait être la fin et qu'elle ne sentirait plus rien, elle attendait ce moment avec impatience même si pour le moment son adversaire semblait s'amuser avec elle. Cependant, si elle avait ne serait-ce qu'une chance de pouvoir emmener son adversaire avec elle, elle tenterait tout. Malgré ses blessures, Maka se releva courageusement et affronta son adversaire du regard, d'un moment à l'autre il allait passer à l'attaque. Mais il sortit une arme pointu, elle avait sans doute été blanche mais était désormais entouré par l'aura de son possesseur, aura puissante et meurtrière. Maka n'avait jamais eu à se battre contre un démon aussi puissant et n'aurait jamais l'occasion de retenter sa chance, elle allait mourir, ici et maintenant.
Son adversaire s'approchait lentement, le sourire aux lèvres. Maka repensa brièvement à son professeur de Science, qui avait autrefois été si effrayant lorsqu'il souriait de la sorte, elle se demandait ce qu'il devenait. L'ennemi abaissait lentement son arme, une seule égratignure viendrait à bout de Maka, la lame étant empoisonnée, personne ne pourrait l'aider. Ses dernières pensées se tournèrent vers ses amis, Black*Star, Kid, Liz etc ... Et elle ferma les yeux, attendant la fin.
Une ombre passa devant elle au moment ou l'arme s'effondrait sur sa cible, le nouveau venu se prit le coup d'épée et tomba à terre, Maka, effrayée se rendit compte que la personne au sol était ...

- SOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUL !!!

Maka se réveilla en sursaut, tremblante et transpirante.

_________________
[center]
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Tsuki
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 1619
Age : 21
Localisation : à disney-land ^^

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Lun 24 Sep - 19:47

[Riku]

Riku se réveilla au beau milieu de la nuit. Il tourna la tête pour regarder l'heure : 3 heures. Il se demanda pourquoi il s'était réveillé à cette heure, et il ne tarda pas à trouver la réponse : son ventre criait famine. En effet, l'Organisation 13 s'était contentée de "ne pas le laisser mourir de faim", plutôt que de le nourrir réellement -ce qui était normal puisqu'il était un de leurs ennemis. Il se leva et se dirigea vers la salle à manger, dans laquelle il y avait toujours un placard avec quelques aliments laissés à disposition. Arrivé dans la salle, il ouvrit le placard en question et en sortit un paquet de biscuit, qu'il engloutit sans en laisser une miette.

Il allait retourner dans sa chambre lorsqu'il entendit un cri provenant de la chambre de Tsuki. Il se précipita et ouvrit brusquement la porte. Il regarda autour de lui : Tsuki était assise sur son lit, seule dans la pièce. Enfin, pas étonnant, puisqu'ils étaient au 3ème sous-sol... Il s'approcha de la jeune fille.

"Tout va bien ?" demanda-t-il.
"Oui... désolée de t'avoir réveillé..." répondit-elle timidement. Elle transpirait et sa semblait inquiète.

Il était surpris par son changement de caractère. Elle qui était si méfiante à son entrée, elle avait l'air de parfaitement lui faire confiance. Ou au moins, elle avait perdu sa méfiance quant à Lightless.

"Tu as fait un cauchemar ?"

Tsuki attendit un peu avant de répondre.

"- J'étais dans le laboratoire... Il y avait Nefel... et du sang... elle souffrait et..."

Il posa sa main sur son épaule.

"Ne t'inquiète pas, c'est fini maintenant. Nefel s'en sortira très bien toute seule.
-Mais c'est à cause de moi si elle est blessée... Même toi tu as été enfermé à cause de moi...
- Ne t'en fais pas pour ça. Tout le monde est sain et sauf, c'est le principal. Je te l'ai dis, Nefel pourra se débrouiller toute seule. De toute façon, ils en prendront soin, et leur technique pour soigner est particulièrement efficace. Tu devrais essayer de dormir maintenant d'accord ? La journée a été épuisante pour tout le monde, on a besoin de repos."

Elle hocha la tête.

"Viens me voir si tu as besoin de quoi que ce soit, d'accord ?"

Riku quitta la pièce. Il n'avait jamais été à l'aise pour réconforter les gens, et préférait partir avant qu'il ne la fasse pleurer pour de bon. Il rejoignit donc sa chambre et s'installa dans son lit afin de terminer sa nuit.



[Tsuki]

Riku vient de quitter la pièce. Je suis à nouveau seule... Enfin, je me sens un peu mieux maintenant. Même si je ne vais probablement pas beaucoup dormir... Je me recouche et je ferme les yeux. Les mêmes images me reviennent en mémoire. Du sang, Nefel gisant par terre... Je me relève aussitôt, tremblante. Je n'ai pas envie de rester seule. Si je réussissais à m'endormir, je referais le même cauchemar. Je devrais peut-être retourner voir Riku... Non, il faut qu'il dorme. Pourtant, je ne me sens pas de rester toute seule... J'attends un peu. Je n'ose pas fermer les yeux. Les images continuent de me hanter.

Je décide finalement de me lever. Je vais dans le couloir et me dirige vers la chambre de Riku. J’entrouvre la porte. Il dort. J'hésite à faire demi-tour, mais je ne peux pas rester seule dans ma chambre. Je ne pourrais pas le supporter. Je m'assois par terre contre le lit, pose ma tête sur le matelas et ferme les yeux. Je ne tarde pas à tomber dans un profond sommeil...

_________________


Filez moi vos cookies :3
Revenir en haut Aller en bas
http://pokeneko.forumgratuit.org
BloodyWhiteHat
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 641
Localisation : Sous mon chapeau !

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Dim 30 Sep - 16:28

[Nefel]


Cela faisait quatre jours maintenant. Durant ces quatre jours, Nefel n'avait vu personne hormis des médecins, et la chimère commençait à craindre ce qui allait se passer, maintenant qu'elle possédait deux marques sur le dos des mains. Enfin "maintenant"...c'était vite dit. Après tout, elle était au courant depuis bien longtemps qu'elle avait une marque similaire à Tsuki. Kimblee aussi, accessoirement...Et bientôt toute l'organisation 13, puisqu'un des membres risquait de venir la voir sous peu, étant donné qu'elle se sentait bien mieux après avoir reçu des soins.
Comme pour venir confirmer ses pensées, quelqu'un entra. L'identité de cette personne figea Nefel à la manière d'un animal se sentant menacé. Mais le dit animal ne comptait pas se laisser faire, et malgré sa peur, l'agressivité dans sa voix dominait.

"Barre-toi..."

Saïx, car il s'agissait bien de lui, n'en fit rien, et ne répondit même pas. En revanche, Nefel eût la ferme impression de voir apparaître sur son visage, l'esquisse d'un sourire, à la vue des marques présentes sur ses mains. N'ayant pas vraiment le temps de s'étonner du changement d'expression de cet homme pourtant si impassible à son habitude, Nefel serra les dents. Là, on pouvait le dire : elle était terrorisée. Incapable de faire un seul geste, elle serra les poings, sachant que Saïx n'hésiterai pas à la tuer, ici et maintenant, ordre ou non.


"Intéressant..."
, commenta-t-il simplement, tandis que l'alchimiste face à lui frissonnait au son de sa voix, qui indiquait clairement son intention. Elle ignorait quoi faire...peut-être n'y avait-il rien à faire...Non, il y avait sûrement une solution ! Elle ne pouvait pas le laisser la tuer, cela signifierait la victoire de l'organisation 13, en plus de sa mort. Mais elle était attachée...Et puis, elle ne connaissait même pas les pouvoirs de Saïx...c'était suicidaire de lui résister, même si le contraire l'était tout autant. Sans s'en rendre compte, ses mains devinrent pattes, et ses griffes sorties tentèrent de trancher les liens qui la retenaient. Mais c'était peine perdue, il fallu moins d'une seconde pour que Saïx ne maitrise ses deux bras. Il était drôlement rapide pour quelqu'un d'aussi calme. Enfin, calme...pas au combat d'après ce qu'elle avait entendu dire. Au contraire, il était un vrai monstre incontrôlable...C'était dur pour la chimère de se l'imaginer, et elle préférait peut-être, au final, ne pas résister, de peur qu'il n'entre dans cet état.

...Malheureusement Nefel est idiote, on le sait, mais aussi orgueilleuse. Et elle ne compte pas montrer sa peur. Non, elle ne lui fera pas ce plaisir.

"T'es vraiment une raclure, Saïx. J'ai jamais compris cette histoire de retrouver son cœur ou chépakoi...A vrai dire je m'en tape pas mal d'ailleurs...Mais tu crois vraiment pouvoir retrouver un cœur ? Non parce que je le plains, le pauvre petit, quand même...Avoir un propriétaire pareil...y'a de quoi se flinguer...quoique, c'est difficile dans son cas d'appuyer sur la détente. Dommage.", soupira-t-elle, un air faussement désolé.

"Tout à fait d'accord."
, fit une voix derrière eux, faisant cesser le mouvement de Saïx.

Sans même se retourner, ce dernier identifia sans mal la voix suave à la fois moqueuse de l’individu qui venait de l'interrompre.


"Je ne peux pas faire un pas sans que tu t'en mêle, Kimblee.", fit simplement le simili, un peu agacé, même s'il ne le montrait pas, comme à son habitude.




[Kimblee]

"Que veux-tu, il faut bien quelqu'un pour t'empêcher de faire des bêtises.", soupira l'écarlate, avant de continuer, plus fermement cette fois-ci : "Lâche-la."


"Bêtises ?", répéta Saïx, ignorant parfaitement l'ordre de son interlocuteur, mais néanmoins retourné vers lui. Un instant, les regards doré et bleuté des deux sous-lieutenants de l’organisation se jaugèrent, avant que Kimblee ne brise le silence, cette fois-ci la menace se lisant clairement dans ses yeux et sa voix, qui, lente, était celle de quelqu'un qui perdait patience peu à peu. Il avait passé les derniers jours sans pouvoir se débarrasser de sa frustration, et de surcroît, il ne supportait pas plus qu'avant l'homme face à lui.

"Dépêche-toi, ou je fais en sorte que tes bras ne puissent plus la retenir.", commença-t-il, reprenant un ton plus calme pour continuer : "A ma connaissance, tu n'es pas en droit de décider ce genre de choses la concernant. Et si tu veux te plaindre, c'est chez Bradley, pas moi."


Saïx répugnait à obéir à quelqu'un comme l'alchimiste, mais il avait fini par partir. Et il avait également fini par aller voir Bradley. "Le gentil petit chien", pensa malgré lui l'écarlate, sachant pertinemment qu'il n'était pas en position très glorieuse pour traiter les autres de chiens, étant alchimiste d'état. Quoique...ce n'était pas comme s'il ne faisait pas ça que pour ses propres intérêts. S'il agissait pour le compte de l'armée, c'était simplement parce qu'elle lui permettait d'exploiter ses capacités au maximum, mais néanmoins, il n'aimait pas qu'on aille à l'encontre de ses objectifs. C'était ce point de sa personnalité qui, par ailleurs, l'avait conduit en prison quelques années plus tôt.
Mais, quelques dizaine de minutes plus tard, Kimblee reçu l'ordre de Bradley de venir le retrouver dans son bureau. Avant d'y arriver, il croisa Saïx dans le couloir, mais ne lui adressa pas un seul regard, se demandant plutôt ce que lui voulait son supérieur. Celui-ci l'attendait, un air plutôt pensif, par ailleurs. Pour cette même raison, le méfiance de Kimblee doubla, tandis qu'il écoutait Bradley prendre la parole.


"Tu as du voir que Saïx était passé, tout à l'heure."

"En effet."

"Pour tout te dire, j'ai trouvé ce qu'il m'a dit très intéressant...", commença l'homonculus avant de remarquer l'air un peu contrarié de Kimblee "Et premièrement, j'aimerai avant tout que vous cessiez de vous marcher dessus, je ne tiens pas spécialement à perdre l'un des sous-lieutenants de l'organisation."

Mais Kimblee le coupa, un sourire narquois aux lèvres :

"Cela ne dépend que de lui. Vous savez, je n'aime pas spécialement qu'on se mette en travers de ma route, il en paiera les conséquences s'il le fait. C'est on ne peut plus simple."

Le ton de l'homonculus changea radicalement, cette fois-ci, la colère brillait dans ses yeux, malgré son attitude des plus calmes. Mais l'écarlate connaissait bien assez Bradley pour savoir qu'il avait fait une erreur en le provocant.


"Ça suffit, Kimblee. Ce n'est pas ce que je te demande."

"Je ne cherche qu'à comprendre. Quels sont vos ordres ?"

"Demain, j'aimerai que tu t'occupes du cas de Nefel, je suppose que tu vois ce que je veux dire...Je m'interroge d'ailleurs sur le fait que tu ne nous ai pas signalé sa marque.", finit Bradley, légèrement suspicieux.

"Vous l'auriez remarquée bien assez tôt.", répondit simplement l'alchimiste.

"Ne me prend pas pour un imbécile. Tu sais depuis longtemps qu'elle possède cette marque. Ne va pas me faire croire que tu ne l'a pas appris au cours de tes années d'apprentissage."

Contrairement à toute attente, l'homme au complet blanc se mura dans le silence. Sur son visage, il n'y avait aucune expression. Son regard plongé dans le vide et après quelques minutes, il souffla plus qu'il ne répondit clairement, comme pour lui-même plus que pour son interlocuteur.

"Peut-être...qu'il n'y a pas toujours de raisons aux actions humaines. Elles n'ont parfois aucune logique."

Tout comme son attitude, on ne sentait aucune émotion dans sa voix. C'était étonnement neutre.
Revenant à la réalité après quelques instants, Kimblee échangea quelques dernières paroles avec son supérieur et s'éloigna, ayant retrouvé cet habituel sourire qui le caractérisait si bien. Il tourna une dernière fois la tête pour s'adresser à Bradley.

"Vous n'aviez pas besoin de prendre autant de temps pour une si simple requête. Il sera fait selon vos ordres."

_________________


Coffee will survive Paf !

Spoiler:
 


~digne membre de la explosive company~


Dernière édition par BloodyWhiteHat le Mar 26 Fév - 16:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tsuki
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 1619
Age : 21
Localisation : à disney-land ^^

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Lun 1 Oct - 17:40

[Riku]

Riku était toujours endormi. Etait.

"RIKUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU Tsuki est plus dans sa chambre !!!"

C'était la voix de Maka. Il se réveilla en sursaut. Où la jeune fille avait-elle pu aller ? Pourquoi était-elle partie ? Elle semblait pourtant faire confiance aux membres de Lightless...

Il se leva d'un bon... et remarqua Tsuki, adossée à son lit, qui dormait profondément. Il mit quelques temps avant de réagir. :"C'est bon, elle est là...". Mais que faisait-elle ici ? Peut-être était-ce lié à son cauchemar d'hier. Pas étonnant qu'elle n'aie pas voulu rester seule, après ce qu'elle a vécu. Même si elle avait une manière... étrange de chercher de la compagnie. Il s'accroupit à côté d'elle.

"Tsuki ?"

Pas de réponse. La jeune fille était profondément endormie. Il hésita à la réveiller mais elle avait besoin de récupérer. Il la prit dans ses bras et la ramena dans sa chambre. Après l'avoir installée dans son lit, il alla manger son petit déjeuner (nan, c'est pas un morfale ~), prit son épée et alla en salle d'entrainement.



[Tsuki]

J'ouvre les yeux. Je suis toute seule.... De toute évidence, je ne suis plus dans la chambre de Riku. Il a sûrement dû me ramener dans mon lit après s'être réveillé. Je regarde le réveil posé sur la table : il est plus de midi. Déjà si tard ? Il est difficile d'évaluer le temps qui passe en souterrain, puisque toutes les lumières sont artificielles, mais quand même... Enfin, je décide d'aller dans le réfectoire afin de, bah de manger quoi.

J'engloutis mon repas à une vitesse phénoménale, avant de quitter la pièce. Qu'est-ce que je pourrais bien faire maintenant ? Alors que je déambule dans le couloir, je tombe sur Riku, en sueur, qui sort de la salle d'entraînement.

"- Comment vas-tu ?
-Euh, bien merci... euh... désolée de t'avoir dérangé cette nuit..."

Il a un petit rire.

"-Ne t'en fais pas pour ça. Enfin, tu as fait une belle frayeur à Maka ce matin, quand elle a vu que tu n'étais pas dans ta chambre ! Enfin bon... Je vais au réfectoire. A plus tard !"

Il s'éloigne sans dire un mot de plus. Je décide d'aller à la bibliothèque. Je choisi un livre, m'installe confortablement et commence à le lire.

[4 jours plus tard (le lendemain du post précédent quoi)]

Je commence à m'habituer à ma vie dans le QG de Lightless. Malgré tout, je suis toujours morte d’inquiétude pour Nefel. Le chef m'a dit qu'il faudrait attendre un autre membre pour aller la chercher, et qu'il ne devrait plus tarder. Je me demande de qui il s'agit...



_________________


Filez moi vos cookies :3
Revenir en haut Aller en bas
http://pokeneko.forumgratuit.org
Persou
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 614
Age : 19

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mer 3 Oct - 21:01

Voila désormais 4 jours qu'il ne se passait plus rien d'intéressant au QG, Soul s'ennuyait ferme. Ils allaient apparemment devoir encore attendre un certain temps avant que la personne qui devait venir arrive. Il soupira et alla chercher Maka, qui lui avait proposer d'aller faire du shopping, obligé d'accepter sous peine de se faire assommer par un livre de 1500 pages, il devait cependant bien reconnaître que sortir ne lui ferait pas de mal.
Maka lui avait promis qu'à la fin de la journée un de leur ami devrait arriver, Soul avait hâte de voir de qui il s'agissait.

La journée se passa bien, Soul s'y attendait, il avait juste eu à porter les multiples sacs pleins d'affaires tout aussi inutiles les unes que les autres pendant que Maka parlait d'étude, ennuyant.

Ils rentrèrent au QG, un chat les attendaient devant la porte.

- Putain nan, pas elle ...... Soul en lâcha les sacs avant de porter sa main au nez au moment où Blair reprenait forme humaine.

_________________
[center]
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
BloodyWhiteHat
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 641
Localisation : Sous mon chapeau !

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mar 26 Fév - 23:12

[Kimblee]

"Solf ! Réveille-toi, jeune sot !"

Solf ouvrit les yeux dans la pièce d'une maison qu'il ne connaissait trop bien pour y avoir passé près de la moitié de sa vie. Ses yeux se posèrent sur un homme d'une cinquantaine d'années en costume bleu marine, aux cheveux blancs tirés en arrière et aux yeux bleus.

"Vous désiriez me parler, Leon ?"

S'enfonçant un peu plus dans son fauteuil, le dos bien droit, les deux hommes avaient adopté la même posture presque inconsciemment, les rendant étrangement similaires tout à coup, malgré leurs différences physiques.


"Que comptes-tu faire, maintenant ?"

Solf haussa un sourcil.

"Je ne vois absolument pas en quoi cela vous concerne."


"Vous avez été mes élèves, Solf. Alors oui, ça me concerne, il est normal que je me soucie de vous."

"Oui c'est d'ailleurs pour cette raison que vous ne nous avez jamais dit que vous alliez mourir.", lâcha brutalement l'ancien apprenti.

Ce fut au maître de s'étonner.

"M'en voudrais-tu pour ça ?"

"Ça n'a rien de personnel. Nefel est bien trop gentille pour vous en vouloir, pourtant elle le devrait."

"M'en vouloir pour être mort ?"

"Pour nous avoir caché que ça allait arriver."

"Ça n'aurait rien changé."

"Vous l'avez laissée seule."

"Et toi ? Qu'es-tu en train de faire, là, maintenant ?"

Solf fut clairement étonné, cette fois-ci, mais garda le silence.

"Ne viens pas me donner de conseil, Solf. Je voudrais te demander une chose."

L’intéressé croisa le regard de son maître, soudain interloqué par le ton qu'il avait pris.

"Promet-moi de ne pas la tuer."

Solf resta coi une dizaine de secondes, hésitant entre rire, lancer une remarque cynique -ce qui n'était pas si différent en soi- ou rester muet. Finalement, un léger sourire étira ses lèvres.

"Depuis quand, maître, pensez-vous que j'agisse par promesse ?"

"Je te demande simplement de garder cela à l'esprit. Je ne vous ai pas enseigné l'alchimie pour que vous vous entretuiez."


Kimblee ouvrit les yeux dans la pièce qui lui servait de chambre, au QG de l'organisation. Plus de Leon Eashbach pour le sermonner, il était seul cette fois-ci. Se redressant, il tenta d'effacer de son esprit les bribes de ce rêve qui lui revenaient en tête. Mais ce fut vain. Pour la première fois depuis longtemps, il éprouvait un certain malaise devant le fait de se retrouver ainsi face à son passé. Et pourtant, trop songer au passé, ça n'avait jamais été l'une des choses pour lesquelles on aurait pu le critiquer. Il se contenta de soupirer et de regarder l'heure. 4h30 du matin. Il décida de se lever. Certes, il était tôt, mais il n'avait jamais été quelqu'un ayant besoin de dormir beaucoup. Et puis, il était maintenant bien réveillé, et avait un idée en tête.

"Non, Leon. Je n'agis pas par promesse. Nefel ou pas, ce que je fais, je le fais en toute connaissance de cause, de mon plein gré. Qu'elle doive vivre ou mourir, c'est une décision qui n'appartient à personne d'autre que moi-même."





[Nefel]


J'ouvris les yeux pour en croiser d'autres. La peur me noua le ventre avant que je ne constate leur couleur bleutée.

"Il est quelle heure ?"

"5h du matin."

"Et ça te prend souvent ?"

"Me lever à cette heure ? Ça m'arrive, oui."

"Je parlais de me réveiller en prime."

Il sourit. Je ne sais pas pourquoi, mais à mon tour, je souris. Peut-être y avait-il quelque chose de réconfortant dans le fait de tenir une conversation si désinvolte dans une situation pareille.
Il s'approche et s'accroupit près du lit d'hôpital où je suis, ses yeux à la hauteur des miens. Nous restons quelques instants silencieux, puis une pensée me traversa l'esprit:

"Tu as reçu l'ordre de me tuer, n'est-ce pas ?"

Il ne réponds pas. C'est inutile, je sais déjà que c'est ça.
Il finis par se lever et arracher une perfusion d'un geste brusque. J'allai m'exclamer quand il posa un doigt sur ses lèvres, me faisant signe de me taire.

"Cette substance est celle qui t'empêchais de te transformer. Elle n'agis qu'une dizaine de minutes.", dit -il simplement avant de tourner les talons, se dirigeant vers la porte. Je restais en silence puis soudain m'exclamai:

"Attends !...Pour cette marque, tu dois en savoir plus maintenant que ce que toi et Leon m'avez dit à l'époque dessus, n'est-ce pas ?"

Il sourit. Encore.

"Chaque chose en son temps. Tu devrais te dépêcher."

Il sortit. Il ne me restait plus qu'à attendre une dizaine de minutes donc, pour que le liquide cesse de faire effet, et que je puisse me transformer pour trancher les liens qui me retenaient.
Et les dix minutes plus tard, je pus me transformer pour déchirer et ronger les cordes. Ce fut assez compliqué, mais quelques minutes suffirent.

Libre comme l'air, je sortis, mes membres assez faibles néanmoins. Mais ce n'était pas étonnant, je venais de passer plusieurs jours allongée et ligotée. Oui, la belle vie.
Je passais en premier prendre mes armes. Pour faire original, quelqu'un les avait mises dans le même placard où on été rangés les nombreuses précédentes des anciens prisonniers (anciens parce qu'ils étaient morts, ils allaient pas les relâcher non plus, déconnez pas).

Je pris soin d'éviter les gardes et m'engouffrai dehors.
Une douleur indescriptible me traversa toute entière. Je me retrouvais soudain projetée contre un mur, d'après le choc dans tout mon dos que j'avais pu ressentir. J'aurais voulu hurler de douleur, mais cette même douleur m'empêchait de bouger. Je crachai soudainement une gorgée de sang.
Je ne sentais presque plus rien, mais j'eus la force de rouvrir les yeux. Une immense arme était plantée dans mon abdomen. Les mains de mon assaillants semblaient trembler de fureur. Oui, il y avait une haine infinie dans ce geste.
Une nouvelle fois je crachai de ce liquide rougeâtre poisseux. Le silence de la scène la rendait d'autant plus longue à mes yeux. Je n'avait pas la force de hurler, et lui ne disait rien.

Mes yeux se voilèrent, et la dernière chose qui resta gravé dans mon esprit était la chevelure bleue de Saïx.


_________________


Coffee will survive Paf !

Spoiler:
 


~digne membre de la explosive company~
Revenir en haut Aller en bas
Tsuki
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 1619
Age : 21
Localisation : à disney-land ^^

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mer 27 Fév - 22:05

[Tsuki]

Je marche dans les couloirs de la base de Lightless. J'ai de plus en plus de mal à attendre qu'une équipe soit envoyée pour sauver Nefel.... Plus on attend et plus il y a de risques qu'il lui arrive malheur. J'espère qu'elle va bien, même si au fond de moi, je sais bien que c'est très peu probable...

Soudain, ma vision se brouille. Une douleur indescriptible me transperce violemment au niveau de l'abdomen, comme si on l'avait transpercé, et un mal de crâne violent survient. J'hurle de toutes mes forces. Je prends ma tête dans mes mains. Le goût du sang envahit ma bouche. Je peux sentir le sang couler le long de ma peau... Que se passe-t-il ? Que m'arrive-t-il ? La douleur est telle que je n'arrive pas à réfléchir. J'aperçois une tâche bleutée. Je panique, je sens les larmes monter à mes yeux, mon corps tout entier tremble. Je n'arrive même plus à percevoir ce qui m'entoure. Je n'ai pas la force de bouger, je ne sais pas quoi faire, J'ai l'impression que je vais mourir, je sens mon corps perd son sang et son énergie, je me vide de mes forces. Je tombe à genoux. Ma tête est sur le point d'exploser. J'ignore comment régir, je ne sais pas ce qu'il m'arrive... J'hurle de plus belle et je sens une énergie sombre d'agglutiner au niveau de ma main gauche. Un nuage sombre apparaît devant mes yeux. Je perds connaissance...




[Riku]

Riku était, comme à son habitude, dans la salle d'entraînement, lorsqu'il entendit un cri. C'était la voix de Tsuki. Il se précipita dans la direction du bruit et vit Tsuki, à terre, hurlant de toutes ses forces.

"Tsuki ?"

Il l'interpella à plusieurs reprises, criant pour se faire entendre, mais aucune réaction ne survint de la part de la jeune fille. Celle-ci tomba à genoux. Il se pencha vers elle, ne sachant comment réagir. Que lui arrivait-elle ? Soudain, il remarqua une lueur sombre se former au niveau de la main gauche de Tsuki. Il recula et vit un portail des ténèbres apparaître. Le garçon se mit instinctivement en garde, jusqu'à ce qu'il vit la personne qui en sortit.

"Nefel ?!"

La chimère était ensanglantée. Son état semblait critique. Il la rattrapa juste avant qu'elle ne tombe et la prit sur son dos pour l'emmener en urgence au bloc médical. La seule chose qu'il pouvait faire maintenant, c'était faire confiance aux médecins et espérer qu'elle s'en sorte. Le garçon ne savait pas si'l était plus surpris par les pouvoirs de Tsuki ou par le fait que l'Organisation veuille la tuer. Il voulut prévenir le leader de Lightless, mais celui-ci avait visiblement déjà été mis au courant puisqu'il était en train de courir vers le bloc infirmerie.

Il retourna à l'endroit ou Tsuki avait perdu connaissance. Elle n'était plus là. sans doute avait-elle était transportée par un autre membre, il n'avait pas prêté attention aux autres potentielles personnes se trouvant aux alentours. La seule marque de ce qui venait d'arriver était une trace de sang.

Riku se rendit devant le bureau du chef, attendant son retour pour lui exposer la situation. Celui-ci mis un temps étrangement long à revenir. Dès lors son arrivée, il fit signe au jeune garçon de rentrer dans la pièce.

"Que s'est-il passé ?
- Je n'en ai pas la moindre idée. Tout ce que je peux dire, c'est que Tsuki hurlait, qu'elle a invoqué un couloir obscur et que Nefel en est sortie, gravement blessée.
- ..."

Le leader ne répondit rien. Il paraissait préoccupé. Riku était certain qui'il pourrait lui donner des réponses à ses interrogations, mais préféra rester silencieux lui aussi. Finalement, le chef reprit la parole.

"Je crois que je vous dois des explications à tous. Mais pour ça, j'attendrais que tout le monde soit présent. Et ne t'inquiète pas pour Nefel, elle s'en sortira."

Riku acquiesça. Il comprit que la conversation était arrivée à son terme et préféra quitter la pièce. Il se demandait si la certitude qu'avait son chef quant au rétablissement de Nefel était simplement due à de la confiance envers la résistance de la jeune femme et les capacités des médecins ou à un autre facteur qu'il ignorait. De toute façon, il n'y avait pas lieu de trop s'inquiéter. Il savait mieux que personne que si le chef ne disait pas toujours tout, ce qu'il disait était vrai. Malgré tout, il ne pouvait s'empêcher de s'interroger à propos des pouvoirs de Tsuki.

Ainsi, il se rendit dans la salle de documentation et souleva légèrement son bandeau, laissant apparaître un iris turquoise, afin de chercher un livre susceptible de lui donner des informations à ce sujet.

_________________


Filez moi vos cookies :3
Revenir en haut Aller en bas
http://pokeneko.forumgratuit.org
Persou
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 614
Age : 19

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mer 27 Fév - 22:56

Maka

C'était le bordel depuis que Tsuki avait fait revenir Nefel, et tout le monde était occupé par cette dernière au bloc médical. Maka décida de s'occuper de Tsuki en attendant que quelqu'un vienne lui procurer quelques soins.

- J't'emmène dans ta chambre, tu veux du doliprane ?

Maka savait que l'inconsciente ne pouvait pas répondre mais elle s'imagina la tête qu'elle pourrait faire en entendant sa question complètement stupide ( genre ça ) et elle pouffa toute seule.

Elle l'emmena dans sa chambre et la posa sur son lit et attendit à côté que quelqu'un d'autre vienne s'occuper de la blessée.


Soul

Soul, en maudissant intérieurement Maka se rendit à l'adresse que celle-ci lui avait donnée pour retrouver Blair.

- Si je choppe ce chat à bouffer du poisson je lui fait avaler son chapeau ...
- C'est d'moi qu'on parle ? Coucou Soul !
- BWAAAAAAAAAAAAAAAAH

La sorcière prit forme humaine et se jeta sur Soul.

Un paquet de mouchoirs pour essuyer le sang qui coulait de son nez plus tard

- Pourquoi t'es venue ici ? T'as rien à foutre autre part ?
- Bah figure toi que l'autre jour j'prenai un bain et j'ai pensé à toi, j'me suis dit que ça pourrait être marrant de revoir ta sale tronche et de te balancer des citrouilles dataface !
- Fuuuh j'suis pas sorti de l'auberge ... Bon on rentre, apparemment y'a eu un problème avec Tsuki.
- C'est qui Tsuki ?
- Ta mère.


Revenir en haut Aller en bas
Tsuki
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 1619
Age : 21
Localisation : à disney-land ^^

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Mar 5 Mar - 19:55

[Tsuki]

Je me réveille dans mon lit avec un léger mal de tête et je m’efforce de me remémorer les évènements de la veille. Je me rappelle soudainement de la vision que j'ai eue juste avant de perdre connaissance. Que c'était-il passé à ce moment ? Je me souviens surtout que c'était quelqu'un de grièvement blessé... Nefel ? Mon sang se glace. Est-ce que c'est parce qu'elle avait été gravement blessé que j'avais eue cette vision ? Les sensations que j'avais eues, étaient-ce celles de Nefel ? Et si c'était le cas... Que lui était-il arrivé ? Pourquoi ces blessures ? Et surtout... Est-ce que... Non, je ne dois pas penser au pire. Elle est forte, elle s'en est sûrement sortie. Mais si elle est blessée, combien de temps pourra-t-elle s'en sortir sans aide ? Je dois faire quelque chose.

Je me lève et me dirige vers la chambre de Riku, il pourra sûrement faire quelque chose. Je frappe à la porte et attend un peu. Il arrive cinq minutes plus tard, visiblement mal réveillé. Je n'ai pas fait attention à l'heure, en me levant... et visiblement, il fait nuit.

"Tsuki ? Qu'est-ce qu'il se passe ? Il y a un problème ?
-C'est Nefel... J'ai eu une vision... Elle est blessée, elle a besoin d'aide !"

Ma voix tremble, et je sens les larmes monter à mes yeux.

"-Nefel ?"

Il a l'air surpris.

".... Tu ne te souviens pas de ce qu'il s'est passé hier ?"

Hier ? Il s'est passé quelque chose d'autre que ma vision ? Je secoue la tête en guise de négation.

"Je vois... Pour faire simple, tu as invoqué un portail des ténèbres, et c'est Nefel qui en est sortie. Maintenant elle est à l'infirmerie. Ne t’inquiète pas, elle sera rapidement sur pieds."

Je suppose que les couloirs des ténèbres sont les sortes de portails sombres dont les membres de l’Organisation se servent pour se déplacer. Mais dans ce cas, comment ai-je pu en invoquer un ? Et comment est-ce que j'ai pu savoir que Nefel était en danger ? Est-ce que ça fait partie de mes pouvoirs ?

Riku se met à bailler. Forcément, je l'ai réveillé en pleine nuit, il ne doit vouloir qu'une seule chose, se recoucher.

"Euh... Désolée de t'avoir réveillé....
-C'est bon, ne t'inquiète pas. Tu devrais aller te recoucher, maintenant. Et au fait, le chef a dit qu'il nous expliquerait tout dès que Nefel sera rétablie.
-D'accord... Bonne nuit !
-Bonne nuit."

Je retourne dans ma chambre et me recouche. Des tas de questions se bousculent dans ma tête à propos de mes pouvoirs, mais je suppose que je vais devoir attendre que Nefel soit rétablie avant d'avoir des réponses. Puis je me rends compte que c'est à cause de moi qu'elle a été blessée... Je ne peux m’empêcher de continuer à culpabiliser. Malgré tout, la fatigue me rattrape et je finis par m'endormir.

_________________


Filez moi vos cookies :3
Revenir en haut Aller en bas
http://pokeneko.forumgratuit.org
BloodyWhiteHat
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 641
Localisation : Sous mon chapeau !

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Sam 16 Mar - 1:18

{Un post très long, mais on arrive à un point de l'histoire où il est nécessaire que je développe les flashbacks ! Il n'y a pas de point de vue particulier les concernant.}


Un silence lourd s'était installé depuis une trentaine de secondes, tandis qu'ils continuaient tous deux leur chemin, sous la pluie qui semblait ne pas vouloir cesser. Mais l'un décida enfin de briser cette atmosphère plus que pesante.

"Pourquoi ce choix, Solf ?"

Le plus jeune, alors âgé de 19 ans, se tourna vers son maître. La colère se lisait clairement dans ses yeux, d'un bleu légèrement plus terne que ceux de son élève, mais néanmoins vifs en cet instant précis.
Face au mutisme du jeune alchimiste d'état, les poings de Leon se serrèrent. Il ne comprenait pas.

"Tu sais très bien qu'elle possède une marque, alors pourquoi ce choix ?"

Fermant les yeux, Solf soupira, pour finalement les lever vers le ciel où demeuraient depuis ce matin de sombres nuages noirs. Il allait y avoir de l'orage, bientôt. Il plissa les yeux lorsque des gouttes tombèrent sur son visage, mais son esprit était tout tourné vers la question qu'on venait de lui poser.
La réponse lui apparut comme évidente.

"Je ne dépends de personne. Je penserai toujours comme je souhaite penser, et non en fonction des autres. Et la seule chose qui puisse me donner cette liberté, c'est cette organisation. Quelles qu'en soient les conséquences."

Pas un mot plus haut que l'autre, cette simple, neutre et lente voix avait pourtant décrété quelque chose que Leon avait toujours craint.

"Tu ne peux p..."

"Et pourquoi ? Regardez-moi, Leon, et dites-moi sincèrement que je pense comme les autres. Que je suis destiné à mener une vie comme la leur. Et même si je le pouvais, je ne le voudrais pas."
, le coupa sèchement Solf.

Les deux s'arrêtèrent, leurs yeux plantés dans ceux de l'autre.
L’intéressé ne dit rien, mais fut frappé par la lueur qu'il voyait briller au fond des pupilles de son ancien apprenti. Il se retrouvait face à un esprit différent du sien. Quelque chose de malsain et fascinant à la fois.
Et pourtant, encore aujourd'hui, il ne regrettait pas d'avoir enseigné l'alchimie à une personne comme lui. Je suis un imbécile, se maudit-il.

"De toute façon, cette discussion est inutile. Elle n'a même pas lieu d'être.", trancha le jeune homme en reprenant la marche. Si ce n'est l'acharnement de l'aîné qui le suivit, refusant que les choses se passent de cette manière.

"Je veux comprendre."

"Personne ne me comprendra jamais mieux que moi-même."

Cette réponse, lâchée brutalement, sans même le regarder, figea Leon. Non seulement à cause de ce qu'elle signifiait, mais aussi à cause du regard qui l'accompagnait, lorsque Solf se tourna vers lui en comprenant une nouvelle fois que son maître s'était arrêté.

Ce regard...ce n'était que la violence pure. Le simple mépris des autres, que Leon savait déjà encré depuis bien des années dans le coeur du nouvel écarlate.
Une certaine amertume en constatant ces faits, l'homme maintenant sûr de ce qu'il avait pourtant toujours tenté de nier sans jamais vraiment y parvenir, reprit d'une voix calme la parole, tout en recommençant à marcher :

"Alors c'est ainsi...C'est incroyablement...égoïste. "

"Et c'est l'essence même de la nature humaine. La solidarité, pour moi, n'est qu'une notion inventée par les hommes. Un simple rejet de leur vraie nature. Je refuse de vivre en me voilant la face sur ce que je suis, c'est une attitude pathétique. Et, par-dessus tout, je refuse de vivre pour les autres."

"Parce que tu es déçu de ce qu'ils sont...n'est-ce pas ? Tu es déçu de leur lâcheté, de leur mauvaise foi envers eux-mêmes, de voir que certains sont des imbéciles qui au contraire de penser, suivent les opinions les autres ? Mais en quoi l'Organisation XIII pourra-t-elle changer la donne ? Leurs objectifs ne changeront rien à..."


"Je me fiche de leurs objectifs.", le coupa-t-il encore une fois. "La seule chose que je puisse désirer venant d'eux est d'utiliser mon alchimie comme je le souhaite. Ne me prenez pas pour un idiot, Leon, je ne suis pas un gosse qui veut changer le monde. Je suis curieux de voir ce qu'il en adviendra, mais je souhaite vivre sans soucis de ce qu'il s'y produira. Même si ces fléaux sont mon oeuvre, et même si mes actes sont hérésie selon la société. Ça n'a aucune espèce d'importance à mes yeux."

Lorsqu'ils rentrèrent enfin, tous deux plus calmes qu'une dizaine de minutes auparavant, ils purent entendre une mélodie bien particulière, qui semblait se répéter de plus en plus ces derniers temps. Le jeune alchimiste sourit :

"Ne serait-il pas de rigueur que tu travailles ton alchimie, Nefel, plus que le violon ?", la héla-t-il depuis le rez-de chaussée.

"Oh, vous êtes rentrés !", s'exclama la voix d'un loup blanc dévalant les escaliers, pour venir se planter devant eux. "Et puis, c'est normal que je joue, c'est un bel instrument", finit-elle en tirant la langue.

"Je n'ai pas dit le contraire..."

"Je veux la voir !", fit-elle avec enthousiasme, les crocs dévoilés en ce qu'on pouvait associer à un sourire, son regard émeraude brillant de curiosité tout en regardant avec insistance Solf.

"Hm...", fit-il avec un sourire amusé et un regard qui ne l'était pas moins, signe qu'il ne lâcherait pas si facilement le morceau...Ce qui alluma une sorte d'étincelle de chiantissisme aigu dans les yeux du canin qui se jeta sur lui, le faisant tomber sur le dos en une légère exclamation, surpris par le geste.

"Espèce de brute..."

"Fait voir idiot !"

Il lui donna un légère claque sur le haut du crâne pour l'avoir affublé de ce "surnom".

"Ce n'est pas moi qui fait cramer toute la maison en cuisinant, que je sache...Donc je te retourne le complim...hey !"


Elle avait commencé à fouiller la poche de sa veste avec son museau, et en ressortit, triomphante, une montre en argent prolongée d'une chaîne: la montre à gousset des alchimistes d'état.

"Ch'est choli ! Cha brille !", articula-t-elle, l'objet entre les dents.

"Oui, jusqu'à ce que tu ne baves dessus, en effet..."

Leon les regardait, une goutte sur la tempe...Enfin, il y était habitué. Malgré cet air très gamin lorsqu'ils se chamaillaient, il savait les deux très matures. Ils l'avaient même été un peu tôt à son goût. Cela aussi, c'était le résultat d'une enfance passée à être rejeté des autres, pour ses différences.
Le maître sentit soudainement qu'il y avait quelque chose de triste, trop triste, dans toute cette histoire. Surtout dans ce qui allait advenir, maintenant que Solf avait accepté de suivre l'Organisation XIII, chose qu'on lui avait proposée quelques jours avant l'examen d'alchimiste d'état d'aujourd'hui.

"Solf ! Plus tard, moi aussi je serai alchimiste d'état !"

"Apprend à cuisiner avant, ce sera un bon début...", la taquina-t-il.

"Pas envie de faire cuisinière..."


"Dommage, ça m'aurait été utile maintenant que je vais avoir...moins de temps, afin de m'occuper de mes fonctions.", lança l'écarlate avec un sourire arrogant.

"Oh, pardonnez-moi mon commandant, j'avais oublié que vos "fonctions" ne vous permettaient plus de vivre en dehors de votre travail...", fit-elle en lui rendant son sourire.


"Dîtes-moi, lorsque vous en aurez fini, et...Nefel ?", l'interpella leur maître. "Il faudrait que je te parle. Enfin, remarque, je pense que Solf ne sera pas en reste là-dessus."

Nefel cru voir de la colère dans les yeux de Leon. C'était rare. Très rare.

Et ce jour-là, elle avait appris la vérité sur sa marque, sur ce qu'était l'Organisation XIII. Mais à cette époque, on lui cacha l'appartenance de l'alchimiste écarlate à cette dernière.


-------------------------------------------------------------------------------------


"Solf, Je peux te parler deux minutes ?"

Leur maître était mort depuis 7 mois. Tous deux âgés respectivement de 21 et 14 ans, ils avaient changés quelque peu d'attitude depuis ce moment. En réalité, ils se consacraient de plus en plus à l'alchimie, comme pour compenser et ne pas songer à autre chose. C'était particulièrement vrai concernant Nefel.

Sentant son ton presque incertain, le jeune homme se retourna vers elle et avisa l'heure: 23h44.
Il faillit lui répondre qu'ils verraient ça demain, mais comprit dans son regard qu'elle vivrait plutôt mal le fait de se voir refuser des réponses. Il soupira donc et se leva.
Étrangement, son instinct se doutait quelque peu du sujet qu'ils allaient aborder. L'heure n'aidant pas, il n'avait aucune envie d'en parler maintenant. Enfin...c'était trop tard maintenant.

"Sortons."

La lune était claire au dehors, et la nuit d'un noir insondable. Le contraste était si étrange, mais pas moins magnifique. Et adapté aux deux individus qui se faisaient face, eux aussi opposés par les couleurs qu'ils portaient. Les yeux rivés vers la lune, l'un comme l'autre ne disaient rien.
Le calme avant la tempête. Ils en étaient conscients tous les deux. Peut-être voulaient-ils simplement ne pas rompre tout de suite ce calme.
Car le début de cette tempête pourrait bien tout changer.
Mais, étrangement, ils ne désiraient pas de ce changement. Pas maintenant du moins. Nefel particulièrement, voulait croire au fait qu'il n'était pas nécessaire d'avoir des réponses, qu'elle pourrait vivre sans.
Pourtant, retourner en arrière n'est plus possible.
Au fond, c'était peut-être mieux ainsi.

Elle eût un léger rire, plus nerveux qu'autre chose, avant de se lancer:

"Quand Leon était sur le point de mourir, il m'a dit une chose en laquelle je n'aimerais pas avoir à croire..."

Se retournant, son visage n'affichait pas la moindre émotion.

"Que je faisais partie de l'Organisation XIII.", posa-t-il simplement, un ton aussi neutre que s'il lisait tout bêtement cette phrase.

"Mais...Enfin je ne comprends pas. Si c'est ce qu'on te demande d'éliminer ceux qui possèdent une marque, je devrais être depuis bien longtemps six pieds sous terre..."

"Non. Je me fiche de leurs objectifs. Ils m'accordent simplement la possibilité d'utiliser comme je le souhaite mes capacités. Et puis, tu n'es pas la seule à posséder une marque, ils pourront bien se contenter de d'autres porteurs."

Mains dans les poches, le raisonnement posé sur un ton désinvolte ne donnait pas lieu à une quelconque réplique. Pourtant, son interlocutrice ne sembla pas apprécier sa manière de voir les choses, sur ce point.

"Tu es en train de me dire que tu vas faire comme si je ne possédais pas de marque..."

Il se retourna, interloqué par le ton qu'elle avait pris.

"Alors que les autres comme moi, tu vas les tuer.", fit-elle en plantant son regard vert dans le sien, "Je refuse cette idée. C'est trop facile. Que ce soit eux ou moi, je ne veux pas être écartée des cibles juste parce que j'ai eu de la chance."

Elle plissa les yeux:
"Si ce que souhaite cette organisation se réduit au simple cadavre d'un porteur de cette marque, je ne veux pas être épargnée de cette "traque". Ce serait injuste."

Mais à peine sa phrase finie, une paume enserra son cou, avec une violence qu'elle ne connaissait pas de la part de celui qui lui infligeait. Un grognement s'étouffa dans sa gorge, tandis que la prise se faisait plus forte.

"Si je devais résumer ce que tu viens de dire, tu veux être solidaire envers eux ? Et même, mourir à leur place si cela peut les sauver ?", fit la voix froide de Solf à son oreille "Tu serais prête à laisser ta vie pour les autres ?"

"Lâch...", commença-t-elle, interrompu par Solf, dont la prise se raffermissait sur son cou.

"Non.", posa-t-il sèchement, "Va au bout de ce que tu disais. Que ce soit toi, notre maître, ou moi...Nous avons toujours attaché une grande importance à cela, n'est ce pas ?"

Nefel réussit à entrouvrir les yeux pour apercevoir une étincelle qu'elle n'avait jamais vu scintiller dans les yeux bleus glacés. Quelque chose était en train de changer. Ou plutôt, se manifestait pour la première fois. C'était amer. Et trop dur à supporter. Une larme perla au coin de ses yeux. Elle serra les dents.

Qu'est-ce que je pourrais bien faire de toute façon ? Qu'est-ce que je croyais depuis toutes ces années ? Que ce jour n'arriverait jamais ? Ou me voilais-je simplement la face ?
Je suis une imbécile !


Ils ne bougèrent pas pendant un instant. elle commençait à manquer d'air.

Dîtes-moi que je rêve.

Tandis qu'elle commençait à sérieusement voir trouble, son regard croisa le sien.

Dis-moi simplement que tout peut s'arrêter, maintenant.

La prise se relâcha quelque peu, afin qu'elle ne perde pas connaissance, sans toutefois raisonnablement s’atténuer. Il se pencha vers elle, pour murmurer quelque chose, qui ne lui était pas inconnu.
Ironie du sort, c'était des paroles qu'elle aimait énormément, pourtant.

Frail, the skin is dry and pale, the pain will never fail,
Fragile, la peau est sèche et pâle, la douleur ne faiblira jamais,
And so we go back to the remedy.
Alors, nous allons y remédier.
Clip the wings that get you high, just leave them where they lie,
Attache les ailes qui te font voler, et laisse-les lorsqu'elles te mentiront,
And tell yourself, "You'll be the death of me."
Et dis-toi, « Tu engendreras ma perte »


Son cerveau réagit subitement à ces mots. Le coup d'une main transformée en patte partit brusquement, et Solf dut faire un bond en arrière afin de l'esquiver, bien que les griffes éraflèrent la chemise d'un blanc immaculé. Incapable d'autre chose, Nefel se laissa tomber sur les genoux, une main posée sur le sol pour rester consciente. Il lui fallut une trentaine de secondes pour retrouver la force de lever la tête.
Il souriait.
La chimère rebaissa la tête. Pour qu'une main ne vienne la relever.

"Tu ne devrais pas te mettre dans tous ces états. Au contraire, je suis rassuré que tu ne sacrifie pas ta vie pour des raisons aussi idiotes. J'aurai été déçu que tu abandonnes si facilement, à vrai dire."

Les poings de la jeune fille se serrèrent contre la terre humide.

"Parce que pour toi, c'est un jeu...Un simple défi ou l'un sortira gagnant et l'autre perdant...", souffla Nefel, "Mais je ne peux pas en supporter autant...pas de ta part."

Solf fut étonné. Elle semblait vraiment vulnérable à ce moment. Sa voix se brisait dans sa gorge, et les sons qui sortaient de sa bouche étaient presque inaudibles...Ce n'était pas de la douleur physique, et même lui pouvait le comprendre. Pourtant, ce genre de chose lui restait infiniment obscure.

"Pourquoi ?", commença-t-il, troublé, "Pourquoi tout ceci ? Toi, notre maître, vous avez été surpris par ce que j'étais. Par ce que je voulais. Par ce que je pensais. Mais vous deviez le savoir depuis le début, non ?"

Elle leva le regard vers lui, empli d'une certaine tristesse qui contrastait avec le léger sourire qu'elle avait.

"Lui comme moi...Je pense que nous n'avons jamais voulu y croire. Je ne voulais pas croire...qu'un jour, quelque chose de ce genre arriverait. Que tout se finirait ainsi. Que le seul monde dans lequel je vivais s'effondrerait...", murmura-t-elle en portant sa main à son propre cou, là où demeurait une trace rouge, fermant les yeux.

"Je pense...que j'avais juste peur de voir la vérité en face. Alors oui, je suis une imbécile, je ne te donnerais pas tort là dessus...
Je n'ai jamais su ce qu'étais une famille, un frère, une sœur... Mais je peux dire aujourd'hui que je tiens à vous deux...Parce que vous êtes les seules personnes que je connaisse réellement. Alors...Je ne veux plus jamais avoir à endurer ça. Et même si ce que je dis maintenant t'est complétement égal."


Ils restèrent un instant sans rien dire. Qu'y avait-il à répondre à ça, après tout ?
Il se releva, refaisant le col de sa chemise, yeux fermés.

"Je ne vais pas mourir. Je vais vous arrêter, vous et cette organisation."

Il la regarda droit dans les yeux. L'éclat de la lune sur les iris émeraudes reflétait la détermination sans faille dont Nefel faisait preuve en ce moment-même. Il sourit, et tendit une main qu'elle prit pour se relever.

"Je n'en attendais pas moins."

Tandis qu'ils reprenaient la direction de la maison, Nefel hésita et s'arrêta.

"Hm...Solf ? Est-ce que...tu m'aurais tuée si je n'avais pas réagi comme je l'ai fait ? "

"Le problème ne se pose pas, puisque tu ne m'as pas laissé faire.", répondit-il simplement, avant de néanmoins continuer, "Ne meurs jamais pour des raisons aussi idiotes. Et c'est un ordre. Vis pour toi-même et non pour les autres, et si tu dois les protéger, fait-le parce que c'est dans ton intérêt....Qu'il soit matériel ou affectif.", ajouta-t-il en voyant la tête qu'elle tirait, "Même si pour ma part, j'aurais du mal à comprendre le deuxième choix..."

"Mais c'est aussi le principe n'est-ce pas ? Agir sans soucis de ce que les autres pensent. Et je me ferais un plaisir de te décontenancer là-dessus !", fit-elle en riant légèrement.

"Vilaine fille. Tu vas finir par me ressembler.", s'offusqua-t-il faussement, un sourire amusé.

"Aucune chance, je ne porte jamais de blanc, sale gosse."


[Nefel]

Ses yeux s'ouvrirent difficilement. Elle avait une migraine pas possible. La chimère reconnu l'infirmerie de Lightless et soupira.

C'est enfin fini.

Elle se leva. Aucune médecin dans les parages. Elle tenta de marcher de manière plus ou moins droite, sans tomber.
Une pensée lui traversa l'esprit et elle fut revigorée en quelques secondes.

Après avoir trouvé la chambre de Tsuki, l'alchimiste entra, presque en défonçant la porte, et traversa la pièce à grands pas décidés, sans même remarquer leur chef, aussi dans la chambre.
Et là, elle donna la gifle la plus monumentale de notre siècle à Tsuki, presque en hurlant par la suite:

"MAIS CA TE PREND SOUVENT DE FAIRE CA !? JE ME CASSE LA TÊTE POUR QUE TU RESSORTES SAINE ET SAUVE, ET TOI, T'ESSAYES DE TE SUICIDER ?!"

Elle n'avait même pas remarqué avoir saisi son col, en passant. Quelques secondes s'écoulèrent, et Nefel ferma les yeux, soupirant et baissant la tête.
Ses dents se serrèrent. Et elle fit quelque chose d'aussi improbable que de paradoxal: elle s'excusa.

"Je suis désolée. C'est de ma faute s'il t'est arrivé tout ceci. J'ai été minable sur cette mission. Et...", continua-t-elle en remarquant enfin son supérieur, se retournant vers lui, sans toutefois le regarder, mais en se penchant en avant pour lui donner ses excuses, "...Je te prie de me pardonner. Je n'ai pas été à la hauteur de ce que tu m'avais demandé. Par ma faute, elle a souffert, et je comprendrais aisément qu'on puisse me blâmer pour ça."

Elle se redressa quelque peu.

"Je crois aussi que je vous dois des explications. Je possède une marque que je ne vous ai jamais signalée. J'ai toujours cherché à la cacher et n'ai pas jugé nécessaire de vous en parler, néanmoins, c'était une très grosse erreur de ma part, et toute cette histoire ne ce serait peut-être pas passée de la sorte si vous l'aviez su..."

Nefel se mordit la lèvre inférieure. Elle se sentait terriblement faible à ce moment-là. Ça avait été trop dur à supporter, pour elle aussi.



[Un petit comm, !]
Spoiler:
 




_________________


Coffee will survive Paf !

Spoiler:
 


~digne membre de la explosive company~


Dernière édition par BloodyWhiteHat le Dim 5 Mai - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tsuki
Admin'
Admin'
avatar

Messages : 1619
Age : 21
Localisation : à disney-land ^^

MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   Ven 26 Avr - 1:08

[Tsuki]

Je suis encore dans ma chambre. Je sais bien qu'il faut que j'arrête de m’inquiéter pour Nefel, qu'elle va s'en sortir, mais pourtant, je suis terriblement angoissée. J'espère qu'elle va bientôt se réveiller... C'est de ma faute si elle est dans cet état, et ça, c'est dur à supporter. Est-ce qu'un jour je pourrais véritablement être utile à quelqu'un, ou est-ce que je suis condamnée à rester un poids toute ma vie à cause de mes marques ? Ce n'est pas la première fois qu'une autre personne souffre à cause de moi. Si je n'avais pas eu mes marques, mon grand frère serait toujours avec moi, et Nefel n'aurait pas eu à endurer tout ça. Je me sens tellement coupable de ce qui arrive...

Alors que je suis toujours assise sur mon lit à me morfondre, quelqu'un frappe à ma porte. Je me lève et vais ouvrir. Je reste sans voix quand je vois qui a frappé. Le chef de Lightless. C'est déjà rare de le croiser dans les couloirs, alors qu'il vienne dans ma chambre...

"Bonjour, Tsuki. Comment vas-tu ?" me demande-t-il.

Je baisse la tête en guise de réponse. J'ai l'impression que si je parle, je vais pleurer. Mes jambes tremblent. Gardant ma tête baissée, je retourne m’asseoir sur mon lit. Je n'ose pas le regarder en face. Il ferme la porte et s'avance dans la pièce, puis s'assoie à côté de moi.

"Je voulais te parler à propos de Nefel", commence-t-il. "Et de ce qu'il vous est arrivé avec l'Organisation XIII. Je n'ai pas vraiment pu prendre le temps d'en discuter avec toi à cause des évènements récents."

Il marque une courte pause avant de continuer.

"Je sais que ça a été très dur pour toi, et je comprends que tu sois perturbée. Je me demandais comment tu te sentais, maintenant, au QG. Je ne veux pas que tu aie l'impression d'être en prison. C'est important pour moi que tu te sente bien ici."

Il a un ton amical et très chaleureux. Je m’efforce à sourire.

"Ça va aller... c'est juste que..."

Je n'ose pas continuer.

"C'est à propos de Nefel, c'est ça ?"

Je hoche timidement la tête.

"C'est de ma faute si tout cela est arrivé...".

Il pose sa main sur mon épaule et s'apprête à prendre la parole quand Nefel fait irruption dans la salle. En un éclair, elle arrive à mon niveau, me gifle, m'empoigne par le col et me crie dessus. Tout se passe tellement vite que je n'ai même pas le temps de réagir. Le chef non plus n'a pas le temps de réagir. Elle me lâche et commence à s'excuser. Pourtant, c'est à moi de me sentir coupable...

Ma joue me brûle. Je reste muette. Que pourrais-je dire ? C'est donc le chef qui se lève et prend la parole.

"Aucune d'entre vous n'a à se sentir coupable pour ce qui s'est passé. C'est à moi de m'excuser. J'aurais dû demander à ce que vous reveniez dès que possible à la base plutôt que de vouloir à tout prix garder la couverture de Nefel. Je ne m'étais pas assez méfié de Saïx. Vous avez toutes les deux fait au mieux. Et vous êtes maintenant toutes les deux saines et sauves, c'est tout ce qui compte à présent. Je ne pensais pas que ça aurait été aussi dur à supporter, mais vous avez réussi à tenir et à ne pas céder à l'Organisation. Vous avez fait preuve d'un courage incroyable."

La voix du chef, claire, douce et posée, m'aide à me sentir mieux.

"Je pense que je vous dois des explications, à tous. Le plus tôt sera le mieux. Allez dans la salle de réunion, je vais chercher les autres."

Il sort de ma chambre. Je n'ose rien dire et me dirige silencieusement dans la salle de réunion. Je en sais plus quoi penser. Je voulais juste que Nefel arrête de souffrir... Nefel me suit, silencieusement également.

Alors que je m'installe sur une chaise, le leader entre, accompagné par Riku, Maka, Soul et Max (ouais, il est pas mort en fait, et si Pika veut revenir, et bah il peut en plus Paf !). Tout le monde prend place autour de la table.

"Vous savez tous pourquoi je vous ai réunis", commence-t-il. "Pour lever le voile sur ce qui s'est passé avec l'Organisation XIII."

Il prend une profonde inspiration.

"C'est une longue histoire... Je ne sais pas par où commencer..."

"Commence donc par le début", lança Soul d'un ton sarcastique.

Le chef eu un petit rire (peut-être plus lié au Maka Chomp que venait de se prendre Soul).

"C'est vrai, après tout. Commençons par le début", dit-il d'un ton amusé. "Comment tout à commencé. Il y a plusieurs siècles."

Son récit pique ma curiosité. En quoi peut-il être lié à la situation actuelle ?

"Au tout début, il existait quatre grandes familles ayant les pouvoirs de la lune, qui dirigeaient le pays. Deux familles maîtrisant les pouvoirs d'attaque, deux familles maîtrisant les pouvoirs de défense. Les pouvoirs d'attaques permettaient de vaincre n’importe quel ennemi, et ceux de défense permettaient de résister à n'importe quelle attaque. Deux familles ayant le pouvoir des ténèbres, deux familles ayant le pouvoir de la lumière. Ces quatre familles luttaient sans cesse pour prendre le pouvoir, mais sans aucune d'entre elle ne réussissait à avoir l'avantage. Au fil du temps, les deux familles maîtrisant les pouvoirs d'attaque s'allièrent, deux même que les deux familles maîtrisant les pouvoirs de défense. Il n'y eu donc que deux grandes familles, maîtrisant chacune à la fois les ténèbres et la lumière. Chez la famille d'attaquants, le pouvoir agissait directement sur le corps, les rendant plus puissants, plus rapides, plus endurants. C'est pourquoi la marque était située au niveau de la nuque, à la base de la colonne vertébrale, pour être transmis dans l'intégralité du corps. En revanche, ils ne pouvaient se défendre. Chez la famille de défenseurs, le pouvoir était projeté pour soigner ou créer des boucliers. Ainsi, les marques étaient situées sur les mains, pour que l'énergie puisse sortir directement du corps. Mais ils ne pouvaient attaquer. Le conflit entre les deux familles continuait. aucune des deux n'était supérieure à l'autre. C'est comme si la plus puissante des armes combattait contre la plus résistante des murailles. Aucune ne pouvait défaire l'autre."

Il marqua une courte pause, avant de reprendre.

"Un jour, des envahisseurs venus de l'étranger sont venus pour prendre le contrôle de la région. Les deux familles luttaient chacune de leur côté. Les attaquants tuaient un grand nombre de leurs ennemis mais subissaient beaucoup de pertes dans leurs rangs. Les défenseurs ne perdaient que peu de leurs membres mais ne pouvaient pas se débarrasser de leurs opposants. Impuissants devant la menace grandissante, les deux familles décidèrent d'utiliser leurs pouvoirs afin de créer un pacte. C'était un pacte de protection mutuelle, qui agissait entre un attaquant et un défenseur. Chacun devait protéger l'autre au péril de sa vie. Ainsi, les attaquants pouvaient vaincre leurs ennemis sans en pâtir grâce aux pouvoirs des défenseurs, et les défenseurs pouvaient compter sur les attaquants pour repousser la menace. Au fil du temps, cette alliance, le pacte, bien que crée artificiellement, devint à part entière l'un des pouvoirs. Il était devenu naturel, comme s'il avait toujours été là."

Il s'arrête et nous regarde, Nefel et moi.

"Quand une personne avait noué un pacte, les marques de l'autre personne apparaissaient sur son corps, mais en plus pâle et elles étaient placées différemment. Chez les attaquants, les marques apparaissaient au dos de la main, et chez les défenseurs, en bas de la colonne vertébrale. Je suppose que vous commencez à voir où je veux en venir..."

Sans même nous laisser le temps de dire un mot, il continue.

"Toutes les deux, vous possédez les pouvoirs de la lune. Tsuki, tu possède les pouvoirs de défense, et Nefel, les pouvoirs d'attaque. Ainsi, quand vous étiez entre les mains de l'Organisation XIII, chacune voulait protéger l'autre. Si bien qu'à un certain moment, inconsciemment, vous avez noué un pacte."

Nefel aussi avait les pouvoirs de la lune ? Et nous avons utilisé nos pouvoirs pour nous protéger ?

"L'objectif de l'Organisation XIII est de mettre la main sur ces pouvoirs. Et pour ce faire, il faut que les pouvoirs de Tsuki se réveillent.
-Que mes pouvoirs se réveillent ?
-Oui. Tes pouvoirs, à l'heure actuelle, sont scellés car ils sont trop puissants pour toi. S'ils étaient réveillés, la plus petite de leur utilisation pourrait s'avérer fatale. C'est pourquoi pour les contrôler, tu as besoin d'un artéfact particulier. Sans lui, tu t'auto-détruirais."

Je frémis.

"Ne t'inquiète pas. Le sceau est résistant, et il faudra un bon moment avant qu'il ne cède. Mais c'est justement l'objectif de l'Organisation que de faire en sorte que cela se produise. Car si le sceau est libéré avant que tu ne puisses maîtriser tes pouvoirs, ceux-ce seront incontrôlables. Ils commenceront pas te détruire, chercheront un nouvel endroit où se "canaliser". Ainsi, ils pourront récolter tes pouvoirs. Et Saïx pourra les maîtriser. L'Organisation XIII serait invincible."

Je pâlis. Je croyais que mes pouvoirs étaient inutiles, alors qu'en réalité, ils sont si puissants qu'ils pourraient même me tuer....

"Saïx se doutait que Nefel avait les pouvoirs de la lune. C'est pourquoi son objectif véritable n'était pas de pousser Tsuki à les rejoindre, mais de vous pousser à faire un pacte. Une fois le pacte crée, il n'avait plus qu'une chose à faire. Mettre Nefel en danger. C'est le seul moyen pour que tu utilise tes pouvoirs malgré le sceau. Ils t'ont laissé t'enfuir tout en gardant Nefel, car tu n'aurais pas utilisé tes pouvoirs si tu n'avais pas été toi-même en sécurité. Puis ils ont infligé à Nefel une blessure qui lui aurait été fatale si tu n'étais pas intervenue. Saïx n'aurait jamais fait l'erreur de tuer quelqu'un qui lui aurait été utile. Tout cela faisait partie de leur plan. Et l'utilisation de tes pouvoirs a fragilisé le sceau. S'il est encore solide pour le moment, il s'affaiblira au fur et à fur que tu utilisera tes pouvoirs pour protéger Nefel. Et plus le sceau sera fragile, plus tu utilisera tes pouvoirs facilement. Pour l'instant, tu ne peux les utiliser que si Nefel courre un danger mortel, mais quand le sceau sera quasiment détruit, ils s'activeront pour la soigner d'une simple égratignure."

Il prend une profonde inspiration.

"Voilà. Je vous ai dit tout ce que vous aviez à savoir. Pour la suite des évènements, je ne sais pas encore comment agir. Nous ne pouvons nous cacher indéfiniment, d'autant plus que Saïx finira par nous localiser, un jour ou l'autre. La meilleure solution serait de trouver l'artéfact pour que Tsuki puisse maîtriser ses pouvoirs, mais elle est la seule à pouvoir le trouver. Et vous seriez donc obligée de vous exposer à l'Organisation XII. Pour l'instant, vous devriez vous reposer et prendre le temps de réfléchir à ce que je vous ai appris. Réfléchissez aussi à ce que vous voulez faire par la suite, et faites moi part de vos décisions dès que possible."

Je me lève et retourne dans ma chambre. Je n'ose toujours pas regarder Nefel en face. Je m'allonge sur mon lit et repense à tout ce que le chef vient de nous dire, à propos de nos pouvoirs, à moi et à Nefel. Que devrais-je faire ? rester ici à me cacher ou prendre le risque de chercher le moyen de contrôler mes pouvoirs ? Quelle serait la meilleure solution pour tout le monde ?




[Riku]

Une fois la réunion finie, le jeune garçon se retrouva seul, face au chef. S'il ne doutait pas de la véracité des faits, il savait pertinemment que le leader ne leur avait pas dit tout ce qu'il savait.

"Qu'y a-t-il, Riku ?
-..."

Il resta silencieux quelques secondes avant de prendre la parole.

"Qui est véritablement Saïx ? Et que savez vous de lui ?
- C'est-à-dire ?
- Ne feignez pas de ne rien savoir. De tous les membres de l'Organisation XIII, vous n'avez parlé que de lui. Et d'après ce que vous avez dit, il est le seul à connaître les pouvoirs de la lune. Le seul à en savoir autant que vous."

L'homme eu un sourire.

"Tu as vraiment une perspicacité hors du commun, pour ton jeune âge. En effet, Saïx est le seul membre de l'Organisation XIII à connaître les pouvoirs de la une, et en effet, il a les mêmes connaissances que moi à ce sujet. Mais c'est tout ce que je peux te dire. Tout ce que ut dois savoir."

Bien que cette explication ne le satisfasse pas, Riku savait qu'il devrait s'en contenter.

"Très bien. Mais un jour, nous devrons savoir la vérité. Ce jour-là, vous n'aurez pas d'autre choix que de tout me dire."

Puis il quitta la pièce. Il hésita un instant avant de se diriger vers la salle d'entraînement. Il avait reçu énormément d'informations en un seul coup et essayer de continuer à y réfléchir maintenant ne ferait que l'embrouiller. Il avait besoin de se vider l'esprit pour y repenser à tête reposée, et seul l’effort physique le lui permettait. Ainsi, il entra dans la salle, enleva son manteau et commença ses habituels exercices de musculation.



[PUTAIN CA Y EST C'EST FINI JE SUIS LIIIIIIIIIIIBRE
Note : voici le post "prend ces infos dans ta tronche et ferme-là, mais bon, c'est nécessaire parfois. Et non, Riku est pas un bourrin qui passe tout son temps en salle de muscu. Et désolée d'avoir dû faire jouer un peu les autres personnages mais j'avais besoin. Et Pika, si tu veux revenir dans la rp, tu peux, on te garde ta place au chaud.]

_________________


Filez moi vos cookies :3
Revenir en haut Aller en bas
http://pokeneko.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Central City - Ancien Désert Ishbal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Central City - Ancien Désert Ishbal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bonjour habitants de Starling et Central City
» question débile.... a quoi sert la wheel (bouton central)
» Les rats du désert en Allemagne, 1945
» Apprentit Barman au New York city bar =)
» [Gommes] à quoi elle sert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PokéNeko :: RPG Spécial :: RPG-
Sauter vers: